Coupe continentale d’athlétisme Ostrava-2018 : Nezha Bidouane désignée capitaine de la sélection africaine

Coupe continentale d’athlétisme Ostrava-2018 : Nezha Bidouane désignée capitaine de la sélection africaine

Bien que les capitaines d’équipe (ou les ambassadeurs) ne participent pas aux compétitions, ils peuvent influencer activement le score final, et non pas en donnant seulement aux athlètes des conseils ou des encouragements utiles.

De prime abord, le titre de cet article prête à confusion. Nezha Bidouane a mis un terme à sa carrière en 2004, et la voici désignée capitaine de la sélection africaine pour la Coupe continentale d’athlétisme ! En effet, la championne marocaine spécialiste des 400 m haies y prend part sans participer physiquement. Pour cette compétition qui sera tenues les 8 et 9 septembre prochain à Ostrava (République tchèque) sera constituée par la direction technique de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA). Pas moins de quatre athlètes marocains renforceront les rangs de la sélection africaine, en l’occurrence la championne d’Afrique au lancer du marteau, Soukaina Zakour, le vice-champion du monde et vice-champion d’Afrique du 3.000 m steeple, Soufiane El Bakkali, les médaillées d’argent du 1.500 m et 400 m haies respectivement Rabab Arafi et Lamiae Elhabz, précise la Fédération royale marocaine du sport pour tous (FRMSPT).

L’équipe africaine va tenter de reconquérir ses titres acquis dans l’ancienne version (Coupe du monde) et qu’elle a perdus en 2010 à Split en Croatie (3è) et à Marrakech en 2014 (3è).

Lors de l’édition précédente à Marrakech, la sélection africaine a été forte de quelque 90 athlètes environ, dont quatre Marocaines, à savoir Salima Al Ouali Alami (3.000 m steeple), Rhizhane Siba (saut en hauteur), Nisrine Dinar (saut à la perche) et Amina Mouadden (lancer du disque).

Ancienne double championne du monde des 400 m haies, Mme Bidouane, qui a assisté au Championnat d’Afrique à Asaba, fait partie des quatre ambassadeurs choisis au mois de novembre 2017 par l’IAAF pour représenter les continents participant à cet événement international et faire sa promotion.

Ce n’est pas la première fois que Mme Bidouane a été désignée ambassadrice de l’IAAF pour l’Afrique. Elle l’a déjà été en 1998 lors de l’année mondiale de l’athlétisme féminin ainsi qu’en 2005 pour les Championnats du monde cadets tenus à Marrakech.

L’IAAF lui avait également décerné l’Ordre du mérite (IAAF Veteran Pin) le 1er août 2017, en marge des Championnats du monde d’athlétisme qui se sont déroulés à Londres.

Outre Nezha Bidouane, l’IAAF a nommé comme ambassadeurs le Britannique Colin Jackson, sacré à deux reprises champion du monde sur 110 m haies, qui représentera l’Europe, l’Américain Mike Powell, double champion du monde et détenteur du record du monde du saut en longueur (8,95 m) qui portera les couleurs des Amériques et l’Australienne Jana Pittman, ancienne double championne du monde du 400 m haies pour l’Asie-Océanie. Bien que les capitaines d’équipe (ou les ambassadeurs) ne participent pas aux compétitions, ils peuvent influencer activement le score final, et non pas en donnant seulement aux athlètes des conseils ou des encouragements utiles.

Les capitaines disposeront de deux jokers qu’ils mettront sur un athlète masculin et une athlète féminine chaque jour de la compétition. Si l’athlète désigné gagne, l’équipe doublera son nombre de points. La Coupe continentale a remplacé en 2010 à Split la Coupe du monde d’athlétisme, événement en place depuis 1977. Elle réunit quatre sélections (hommes et dames) représentant les Amériques, l’Afrique, l’Asie-Océanie et l’Europe. Avant, elle se disputait entre 8 équipes, représentant les 5 continents, le pays organisateur, les USA et l’ex-URSS. Deux athlètes de chaque zone géographique participent aux épreuves, excepté les courses des 1.500 m, 3.000 m, 5.000 m et 3.000 m steeple, où trois athlètes peuvent être engagés.

Deux hommes et deux femmes représenteront chaque continent en relais mixte 4×400 mètres. Ils peuvent être sélectionnés dans n’importe quel ordre, donc les décisions du capitaine peuvent s’avérer critiques. Contrairement à la Coupe du monde, le classement final de la Coupe continentale s’effectue en totalisant le nombre de points des épreuves masculines et féminines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *