Coupes africaines de football : Le Wydad et le FUS se battent pour une place en finale

Coupes africaines de football : Le Wydad et le FUS se battent pour une place en finale

Les supporters wydadis en particulier et marocains en général nourrissent de grandes ambitions et croient de plus en plus aux chances des leurs d’accéder à la finale.

Le Wydad de Casablanca n’est qu’à un seul petit pas de la finale de la Ligue des Champions d’Afrique. Mais pour ce faire, il devra franchir un dernier obstacle de la course qu’est l’équipe algérienne de l’USMA qu’il affrontera ce samedi pour le compte de la demi-finale retour.

Les supporters wydadis en particulier et marocains en général nourrissent de grandes ambitions et croient de plus en plus aux chances des leurs d’accéder à la finale. Cela est d’autant plus vrai puisque le Wydad est parvenu à atteindre ce stade de compétition pour la deuxième année consécutive. Cette épreuve n’a donc plus de secret pour les joueurs.

Pour mieux se préparer pour cette empoignade décisive, le club a peaufiné son programme de préparation loin des regards et de la pression. Il s’est dirigé vers Rabat depuis samedi pour fuir la pression du public, notamment après l’élimination en Coupe du Trône.

Les affrontements entre équipes du Maghreb provoquent toujours l’enthousiasme des joueurs et des supporters. Le match aller n’a pas fait exception à la règle. L’absence de but a été comblée par l’ambiance, qui promet d’être aussi chaude aux Complexe Mohammed V de Casablanca.
La pression du public marocain sera incontestablement importante car les supporters du Wydad essayeront d’endosser le maillot du 12e homme pour galvaniser leur équipe. Mais cet état de fait ne semble pas déranger les Usmistes. «L’USMA est habituée à jouer des matchs de cette envergure, comme face au Mouloudia, où le stade est souvent complet. Donc, la pression ne risque pas de nous perturber ou d’influer sur notre manière de jouer», a assuré de son côté le défenseur Mohamed Benyahia, se disant «prêt» à tenir sa place dans la charnière centrale, si l’entraîneur belge, Paul Put, décide de lui faire confiance.

Le résultat du match aller, un nul blanc, n’avantagerait pas outre mesure les représentants des couleurs nationales qui sont en quête de ce trophée depuis un quart de siècle. Seule la victoire leur ouvrira les portes de la finale.

Le match sera dirigé par un trio arbitral sénégalais, sous la conduite de Malang Diedhiou, assisté de ses compatriotes El Hadj Malick Samba et Djibril Camara. L’autre demi-finale mettra aux prises Al Ahly d’Egypte et l’ES Sahel de Tunisie. L’équipe de Sousse avait remporté à domicile la première manche sur le score de 2 à 1. Par ailleurs, Le FUS de Rabat dispute, lui aussi, samedi au Stade du FUS la demi finale retour de la Coupe de la CAF. Il sera à rude épreuve face au tout puissant Mazembe. Le match s’annonce compliqué. Les hommes de Walid Regragui devront tout d’abord rattraper le retard d’un but encaissé à l’extérieur et marquer un second but, celui de la qualification. Leur adversaire est un dur à cuire. Toutefois, les Corbeaux de Lubumbashi devront composer avec les absences de pièces maîtresses telles que Salif Coulibaly et Adama Traoré, selon l’entraîneur adjoint David Mwakasu qui l’a annoncé sur le site du club.

Une aubaine pour le FUS qui compte tout comme le Wydad sur le soutien du public.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *