Coupes africaines : Des destins opposés attendent le Wydad et le DHJ

Coupes africaines : Des destins opposés attendent le Wydad et le DHJ

La Ligue des Champions d’Afrique reprend son cours. Ce vendredi, le Wydad de Casablanca reçoit au complexe sportif Mohammed V le Mamelodi Sundowns dans un match comptant pour la 5e journée du groupe C.

Après quatre journées, les Rouges occupent la première place avec 8 points acquis en deux victoires et deux matchs nuls. Ils sont talonnés par l’adversaire du jour lequel totalise 5 unités. Le Wydad retrouvera son public en ayant pour objectif d’assurer la qualification au prochain tour. Toutefois, la méfiance est de mise. L’adversaire sud-africain est également venu chercher les trois points de la victoire qui raviveront ses chances et maintiendront le suspense dans un groupe qui comprend également le Horaya Conakry et le Togo Port lesquels comptent respectivement 5 et 3 points. Le groupe est relevé et l’application des joueurs devrait être à son paroxysme afin d’éviter toute mauvaise surprise. Le Wydad et le Mamelodi Sundowns se passeront des présentations pour leur prochain duel. Les deux équipes ont appris à se connaître en raison de leur confrontation répétée dernièrement. Toujours dans le cadre de la Ligue des Champions, ils se sont rencontrés à trois reprises

. Une victoire chacun et un nul, tel a été le résultat de leur face à face. L’occasion se présente ce vendredi pour le Wydad pour marquer sa suprématie devant son large public. Ce match connaîtra le retour du gardien Yassine El Kharroubi qui s’est remis de sa blessure. En revanche un temps d’adaptation pour les nouvelles recrues, Badii Aouk et Michel Babatunde, est de mise. Le public wydadi en particulier et marocain en général attend impatiemment cette rencontre pour voir la prestation du Wydad sous la houlette du nouvel entraîneur Abdelhadi Skitioui qui supplée Faouzi Benzerti parti diriger la sélection tunisienne ainsi que le retour de William Jebor. Les supporters espèrent que ce grand changement effectué au niveau de la direction technique n’affectera en rien la cohésion des joueurs qui semblaient avoir trouvé le bon tempo avec l’ex-entraîneur.

L’Algérien Mehdi Abid Charef officiera ce match. Il sera assisté par Abdelhak Etchiali et Nabil Bounoua. Si l’aventure africaine est assurément garantie – sauf mauvaise surprise- de se poursuivre encore, il n’en est pas de même pour le Difaâ d’El Jadida qui se retrouve dans une situation non enviable. Bien qu’ayant eu son sein le meilleur buteur de la compétition, à savoir Hamid Ahaddad (nouveau sociétaire du Zamalek) avec 7 buts, il semblerait que la charnière offensive accuse sérieusement ce manque. Les Doukkalis occupent aujourd’hui le bas du tableau avec deux points engrangés sur 12 possibles. C’est dire toute la souffrance du club à trouver le chemin de la victoire. Samedi à domicile, les Doukkalis croiseront le fer avec le Mouloudia d’Alger, une équipe coriace qui ne fera pas le déplacement pour une promenade de santé. Lors du match aller, le DHJ est parvenu à obtenir un nul (1-1). Cependant, l’état de santé de l’équipe n’augure rien de bon. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, trois joueurs seraient absents pour blessure, à savoir Adnane El Ouardi, Youssef Aguerdoum et Adil Hassnaoui. Passer le cap relève du miracle surtout lorsque l’on sait que le TP Mazembe, leader du groupe B avec 10 points, a quasiment assuré une place en quarts de finale.

Le MO, lui, prend seul la 2ème place (5 pts) avec un seul point d’avance sur l’ES Sétif (3e – 4 pts). A la lumière de ces données, il est clair que les chances du DHJ sont minimes mais peuvent être subitement boostées. Pour en arriver là, une victoire est à arracher coûte que coûte face aux visiteurs algérois. En ce qui concerne la Coupe de la CAF, le Raja de Casablanca et la Renaissance de Berkane semblent si proches d’une qualification au prochain tour. Dimanche, les Verts devront évoluer loin de leurs bases dans le jardin de Vita Club. Un déplacement qui ne manque pas de péril puisque le club a émis des réserves quant à la tenue de la rencontre à Kinshasa. Le Raja, rappelons-le, occupe la première place avec 8 points, suivi du club congolais avec 7 unités. Une victoire est synonyme de qualification. L’autre représentant marocain, à savoir la Renaissance de Berkane, devrait se méfier d’Al Hilal. La formation soudanaise ne s’est jamais inclinée cette saison à domicile. C’est dire toute la difficulté de ce face-à-face pour Mounir Jaaouani et ses ouailles. Occupant la deuxième place avec un total de 7 points, soit à une seule unité d’Al Masry et de 4 par rapport à Al Hilal, les choses semblent aller dans le sens positif et une qualification n’est vraiment pas à exclure

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *