Judo : Le Maroc abritera six compétitions mondiales

Judo : Le Maroc abritera six compétitions mondiales

Après que le bureau exécutif de la Fédération internationale de taekwondo (WTF) a choisi la ville de Marrakech pour abriter la 2e série du Word taekwondo Grand Prix du 22 au 24 septembre, c’est au tour de la Fédération internationale de judo (FIJ) d’attribuer au Maroc l’organisation de six grandes compétitions mondiales durant les trois prochaines années. Le ministre de la jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, a co-présidé, dimanche à Budapest, avec le président de la FIJ Marius Vizer la cérémonie de signature de ces protocoles d’accord. Les documents signés en marge de l’ouverture du Championnat du monde de judo permettent ainsi au Maroc d’organiser dès novembre prochain le Championnat du monde ouvert toutes catégories à Marrakech, qui se tiendra pour la première fois en Afrique et verra la participation de plus de 60 judokas les plus performants au niveau mondial.

Le Maroc abritera aussi dès 2018 trois éditions successives du Grand prix de judo 2018, 2019 et 2020, ainsi que le Championnat du monde du judo-junior en 2019, et enfin le Championnat d’Afrique en 2020. Le Royaume confirme ainsi sa capacité d’organisation de grands rendez-vous sportifs à l’échelle mondiale et démontre la confiance dont il jouit auprès des instances sportives internationales. Le ministre s’est également entretenu lundi avec Tünde Szabo, secrétaire d’Etat hongroise chargée du sport et sa collègue au gouvernement, Katalyn Novak, secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et de la famille. Mme Szabo a d’emblée souligné que le Royaume, qui est un partenaire stratégique de la Hongrie, pourrait s’inspirer de l’expérience hongroise dans le domaine de développement des infrastructures sportives, l’organisation des grands évènements sportifs, et la formation des jeunes athlètes et des cadres qui opèrent dans les métiers sportifs.

Les deux ministres ont partagé les expériences du Maroc et de la Hongrie dans le domaine de la gestion du sport, notamment la gestion des fédérations, le système des subventions et la gestion des infrastructures sportives, avant de passer en revue les relations bilatérales qui sont appelées à se développer dans le domaine sportif. De même, il a été constaté qu’il y a de réelles possibilités de coopération entre les deux pays. D’où la nécessité de mettre à jour le programme d’application triennal de la convention de coopération bilatérale dans le domaine sportif qui a été signée entre les deux parties en 2014, et ce, afin de prendre en ligne de compte les nouveautés et les évolutions dans le domaine sportif. Concernant la candidature du Maroc pour abriter la Coupe du monde FIFA en 2026, Mme Szabo a déclaré que la Hongrie apportera son soutien à toutes les manifestations sportives qui seront organisées au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *