La Sorec annonce l’édition 2019 des concours interrégionaux d’élevage des chevaux Arabe-Barbe

La Sorec annonce l’édition 2019 des concours interrégionaux d’élevage des chevaux Arabe-Barbe

Poursuivant son engagement en faveur de la promotion du cheval, la Société royale d’encouragement du cheval (Sorec) annonce l’organisation des prochains concours interrégionaux des chevaux Arabe-Barbe. Organisés chaque année, ces deux événements forment un temps fort du calendrier équin en mettant en valeur les meilleurs chevaux de race Arabe-Barbe au Maroc. Les concours ont débuté le 3 septembre au Haras national de Meknès et le 5 septembre au Haras national de Marrakech.
Avec cette nouvelle édition, la Sorec renouvelle sa mission de valorisation de la race Arabe-Barbe. Les concours ont pour objectifs de mettre en valeur les meilleurs chevaux du Royaume, d’identifier les reproducteurs et de sensibiliser les éleveurs aux meilleures pratiques d’élevage. Ils constituent, en outre, une plate-forme d’échange et de partage entre les acteurs de la filière et les passionnés de chevaux.

La finale de ce concours aura lieu le samedi 14 septembre. Elle sera suivie du championnat national du Barbe le dimanche 15 septembre. Ces championnats se tiendront à l’occasion de la troisième édition du Meeting national du Barbe et de l’Arabe-Barbe, qui aura lieu lui au Haras national de Meknès du 13 au 15 septembre 2019.
Emblèmes de l’élevage équin au Maroc, le Barbe et l’Arabe-Barbe symbolisent les origines arabo-berbères du pays et occupent une place à part dans le cœur des Marocains.
Apparu en Afrique du Nord il y a plus de 3 000 ans, le Barbe est un cheval de race pure, à l’origine de la création de plusieurs races emblématiques. Compagnon traditionnel des nomades et des éleveurs, fort et énergique, ce cheval est idéal pour les activités sportives modernes tels que l’apprentissage de l’équitation, l’art équestre, l’endurance, les randonnée et le tourisme équestres.

Croisement entre le pur-sang arabe et le barbe, l’Arabe-Barbe est, quant à lui, réputé pour sa robustesse, sa hauteur et sa rapidité sur de courtes distances. C’est le cheval de selle par excellence au Maroc. Il est particulièrement apprécié des cavaliers de tbourida.
Conformément à la stratégie nationale de la filière équine, la Sorec mène une politique dynamique qui consacre les Barbe et Arabe-Barbe comme les chevaux emblématiques du Maroc. C’est dans ce cadre que la Sorec mène un travail continu de sauvegarde, de promotion et d’amélioration du patrimoine génétique de deux races. Par le biais des Haras nationaux, elle accompagne et soutient les éleveurs, encadre la reproduction équine et contribue à développer les utilisations du Barbe et Arabe-Barbe dans les arts équestres traditionnels et modernes, le dressage, la voltige, etc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *