octobre 20, 2018

 

La technologie au service de la performance sportive : Besoin ou effet de mode ?

La technologie au service de la performance sportive : Besoin ou effet de mode ?

Sport, santé et technologie, constitue le nouveau triptyque du SISL qui entend par là une vulgarisation scientifique qui pousserait les pratiquants à en faire usage tout en démocratisant l’accès à la technologie.

Jamais la technologie ne s’est autant mise au service du sport. Aujourd’hui, il est quasiment impossible de dissocier l’une de l’autre. Aucune disicpline n’est pratiquée sans le recours à la technologiques. Que ce sport soit physique ou mental, la technologie dicte sa loi. Aide à la performance, soutien pour le sportif, outil de régulation, nombreuses sont les utilisations de la technologie dans ce domaine.

Cette dernière a investi massivement le domaine sportif ces dernières années. Le marché mondial du sport génère en effet jusqu’à 700 milliards de dollars par an, soit près de 1% du PIB mondial, avec une croissance moyenne annuelle de 4%, selon le cabinet de conseil en stratégie situé à Chicago, AT Kearney qui a publié ces chiffres en 2017.

Ces chiffres qui font tourner la tête sont en grande partie dus au développement technologique. La première idée qui vient à l’esprit une fois qu’on entend parler de la contribution de la technologie pour une meilleure performance sportive est principalement liée aux nouvelles plate formes et applications. Elles se démultiplient dans différents domaines du sport, de la santé, de la nutrition et du bien-être. Certaines d’entre elles sont fortement automatisées, elles fonctionnent avec des algorithmes pour construire et proposer des programmes dits «personnalisés». Il y a aussi les objets connectés qui possèdent leurs propres applications. Ceux-ci contribuent à atteindre les objectifs en jouant parfois même le rôle du coach. Ils mesurent le sommeil, ou les calories dépensées, voire le rythme cardiaque.

Les visiteurs du Salon International des Sports et Loisirs auront l’opportunité de découvrir cet univers de visu et même de faire l’expérience pour satisfaire leur curiosité. Les prouesses technologiques dans le domaine sportif seront donc au coeur des démonstrations.

 

Sport, santé et technologie, constitue le nouveau triptyque du SISL qui entend par là une vulgarisation scientifique qui pousserait les pratiquants à en faire usage tout en démocratisant l’accès à la technologie. Il faut cependant savoir que la technologie contribue essentiellement à l’amélioration du matériel sportif. Le pratiquant ne doit pas omettre que la performance doit rester un but humain avant tout. La technologie a beau baliser le terrain des sportifs, elle ne remplacera jamais son mental. Le champion, sera celui dont la volonté est la plus forte, qui sait le mieux doser son effort, dominer sa fatigue, contrôler son geste jusqu’à la fin de l’épreuve. Les équipement technologiques restent finalement un outil complémentaire d’assistance. Nul besoin donc d’aller au delà de ses limites pour appliquer à chaque fois au pied de la lettre les consignes des applications qui ne sont pas toujours personnalisées car la plupart appliquent une recette unique pour tout le monde. Définitivement, les nouvelles technologies sont aujourd’hui omniprésentes dans le sport. Même si leur but premier est bien entendu de servir le sportif afin d’améliorer son quotidien, il convient de se demander où se trouve la frontière entre réalité et technologie ? Imaginons-nous une pratique sportive sans en avoir recours ?

Gardons à l’esprit que le premier coach pour un sportif est soi même. Seul le concerné connaît ses limites et jusqu’a quel point il peut les surpasser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *