Le Difaa d’El Jadida en quête d’un miracle à Lubumbashi

Le Difaa d’El Jadida en quête d’un miracle  à Lubumbashi

Le Difaa Hassani Jadidi (DHJ) sera à la quête d’un miracle pour décrocher le deuxième ticket qualificatif aux quarts de finale de la Ligue des Champions de la CAF, en affrontant, mardi à Lubumbashi (RD Congo), le Tout-Puissant Mazembé (TPM) pour le compte de la 6ème et dernière journée du Groupe B.
Transcendés par leur succès (2-0) contre le Mouloudia d’Alger (MCA) lors de la précédente journée, les Jdidis, novices dans cette prestigieuse compétition, se sont dirigés dès vendredi dernier vers la deuxième ville congolaise, via la capitale Kinshasa, pour mieux préparer la confrontation cruciale devant l’un des meilleurs clubs du continent. Le TPM, déjà brillamment qualifié en quart (11 pts), a dominé de haut en large les débats dans ce groupe face à trois formations maghrébines, en l’occurrence le DHJ, le MCA et l’Entente de Sétif (ESS), un autre club algérien. Bien que privés des services de deux cadres, Mohamed Ali Bamaammar et Ayoub Nanah, suspendus à la dernière minute par la CAF dans une lettre datée du 26 août, le club doukkali est condamné à une victoire hypothétique dans l’antre de Lubumbashi, où rares sont les clubs sortis indemnes depuis une bonne quinzaine d’années, s’il ne veut pas dépendre du résultat du match entre les deux représentants du pays voisin.

Remis en selle par l’exploit inespéré face au «doyen» des clubs algériens, le Difaa se retrouve avec le même total de points (5 pts) que le Mouloudia et l’Entente de Sétif, mais avec un goal-average plutôt favorable.
Gonflé à bloc, le onze jdidi a affiché un optimisme démesuré à son arrivée, samedi, à Lubumbashi. «Joueurs, staff technique et dirigeants sont très motivés par un fort désir de réaliser un résultat positif», a assuré Abdellatif Moktarid, président du DHJ, joint au téléphone par la MAP.
Les hommes d’Abderrahim Talib ont effectué, dimanche après-midi, leur première séance d’entraînement pour se familiariser avec la pelouse du stade du TP Mazembé. L’ambiance est toujours infernale pour les visiteurs, dans cette enceinte à l’anglaise où les supporters sont très proches du jeu.

D’autant plus que le public local compte parmi les irréductibles dans le continent. Du côté du TPM, le coach congolais Pamphile Mihayo avait décidé d’emmener son groupe dans une mise au vert dès samedi, soit trois jours avant la rencontre. Exception faite de l’international Nathan Sinkala, suspendu pour cumul de cartons, la majorité des «Corbeaux» est éligible, selon une source responsable du quintuple champion d’Afrique.
Les protégés de Mihayo se sont repliés dans le tout nouveau Centre d’entraînement et de formation de Futuka, à 70 km de Lubumbashi, pour une préparation décontractée du match de mardi, dont l’issue aura des retentissements jusque dans le Maghreb.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *