Marché boursier : Plus de 12,6 MMDH d’actions échangées

Marché boursier : Plus de 12,6 MMDH d’actions échangées

Les ventes des Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières ont affiché une amélioration de 90,20%. Celles des personnes physiques étrangères ont grimpé de 15,88% par rapport à la même période de l’année précédente.

Grande effervescence des échanges sur le marché boursier au quatrième trimestre de l’année 2016. Le volume global échangé sur le marché central et de bloc a affiché une croissance à deux chiffres aux trois derniers mois de l’année 2016. Les transactions ont porté, dans ce sens, sur un montant global de 28,35 millions de dirhams. Elles se sont ainsi inscrites en hausse de 30% par rapport au volume atteint au même trimestre de l’année 2015. C’est ce qui ressort de la récente publication de l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) relative au profil des investisseurs en Bourse au 4ème trimestre 2016. Cette analyse met en premier plan le compartiment actions. Ce dernier est resté dominant au 4ème trimestre. Il représente en effet 95% du volume global.
Les 5% restants concernent les échanges du compartiment obligataire. Au dernier trimestre 2016, près de 12,69 milliards de dirhams d’actions ont été échangés. Ce volume s’est amélioré de 7,38% portant le volume global des actions cumulées à fin 2016 à 32,08 milliards de dirhams, en progression de 11,56% par rapport à l’année 2015. En termes d’achat, l’AMMC fait ressortir dans son document un net repli des transactions des personnes morales marocaines. Leurs achats sur le marché des actions ont fléchi de 42,57% par rapport à la même période de l’année précédente.

En revanche, les personnes physiques marocaines ont vu leur achat vers fin 2016 culminer de 500,68%.

La même performance a été relevée au niveau des achats en actions des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Ils se sont améliorés de 244,04%. Les opérations exécutées via le réseau bancaire ont réalisé sur le marché des actions des achats en hausse de 173,17%. Les transactions des personnes morales étrangères et des personnes physiques étrangères ont progressé de 96,31 et de 32,37% par rapport à la même période de l’année 2015. La répartition des achats par catégorie d’investisseurs place les personnes morales marocaines en tête. Ces investisseurs représentent une part de 44%.

Les Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières détiennent 31% des achats effectués au dernier trimestre de l’année 2016. Les parts des personnes physiques marocaines et personnes morales étrangères varient respectivement de 13 et 11%.

Les opérations exécutées via le réseau bancaire ne représentent que 1% des achats effectués sur le marché des actions tandis que la part des personnes physiques étrangères est de 0,3%. La ventilation des volumes de ventes par catégorie d’investisseurs laisse paraître une tendance relativement semblable à celle affichée au niveau des achats.

La tendance des ventes sur le marché des actions est en baisse pour les personnes morales marocaines. L’évolution relevée par l’AMMC tourne autour d’une baisse de 31,86%. Les ventes effectuées par les personnes physiques marocaines ont été boostées au dernier trimestre de l’année 2016. Leurs ventes se sont consolidées de 541,97% par rapport à la même période de l’année précédente. Les opérations exécutées via le réseau bancaire ont réalisé des ventes en hausse de 274,74%. Les ventes des Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières ont affiché une amélioration de 90,20%. Celles des personnes physiques étrangères ont grimpé de 15,88% par rapport à la même période de l’année précédente. Les ventes des personnes marocaines ont timidement évolué au dernier trimestre 2016. La hausse relevée dans ce sens est de 0,65%.  La structure des ventes reste par ailleurs dominée par les personnes morales marocaines. Leur part est estimée à 47% tandis que celle des OPCVM est de 22%. Les ventes des personnes physiques marocaines représentent 16% du volume global. Les personnes morales étrangères ont raflé  8% des ventes, suivies des opérations exécutées via le réseau bancaire (7%) et celles réalisées  des personnes physiques étrangères (0,4%). Notons que les échanges sur le marché obligataire au quatrième trimestre ont avoisiné les 1,3 milliard de dirhams. Ce volume est drainé à hauteur de 51% par les OPCVM et de 49% par les personnes morales marocaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *