Maroc-Estonie en amical : L’équipe nationale boucle sa préparation

Maroc-Estonie en amical : L’équipe nationale boucle sa préparation

La Russie c’est l’Estonie, d’abord. La sélection nationale de football est dans sa dernière ligne droite de préparation au Mondial-2018 qui se conclura par son troisième et dernier match amical, contre l’Estonie ce samedi à Tallinn, la capitale.

Lors de leurs dernières sorties, les hommes de Hervé Renard ont fait le plein de confiance contre la Slovaquie (2-1) et l’Ukraine (0-0) tout en laissant l’infirmerie quasiment vide. L’international marocain Nabil Dirar est actuellement entre les mains du staff médical de l’équipe du Maroc et le joueur n’a pas été appelé pour disputer la rencontre contre l’Ukraine, ni d’ailleurs contre la Slovaquie, sans doute pour le ménager.

Le technicien français avait rassuré dimanche sur l’état de santé du latéral droit tout en justifiant sa non convocation aux matchs amicaux à quelques jours du Mondial russe. «Dirar a eu une petite alerte au mollet et il ne sert à rien de prendre des risques inutiles. On est à dix jours de la compétition et il ne faut pas griller ses atouts», a-t-il déclaré dimanche lors d’un point de presse au stade de Genève.

Selon l’entraîneur français, «c’est juste de la prévention pour qu’on soit en possession de toutes nos forces le jour J». «Il vaut mieux lui laisser quelques jours de repos, ne pas le faire jouer contre la Slovaquie pour qu’on soit sûr de pouvoir le récupérer assez rapidement», a-t-il dit. Ce samedi, il est probable de voir l’international marocain faire son entrée contre les Estoniens. A défaut, Hervé Renard possède d’autres cordes dans son arc. Il pourra compter sur les services du joueur d’Amiens, Oualid El Hajjam.

Après avoir profité d’une journée de déconnexion, l’équipe nationale a repris les entraînements mercredi.

Pour cet ultime test face au 93ème du classement Fifa, le sélectionneur national devra en principe donner davantage de temps de jeu à ses Lions réservistes qui n’ont pas beaucoup joué lors des deux premières sorties en Suisse qu’ils devront quitter jeudi pour leur escale en Estonie avant leur grand voyage en Russie.

Le public marocain se pose par ailleurs des questions :
Le Onze aligné dans la capitale estonienne préfigurera-t-il celui qui débutera la Coupe du monde le 15 juin contre l’Iran? Entre probabilité et incertitude, seul Renard connaît la réponse.

Le sélectionneur est confronté à une concurrence aiguisée, notamment au niveau de la charnière offensive. Lui qui comptait sur les services de Boutaib, pourrait bien changer de carte en intégrant celui dont tout le monde parle au Maroc, Ayoub El Kaabi qui n’a pas trahi la confiance de son entraîneur.

Placés au groupe B, les Lions de l’Atlas entameront le 15 juin à Saint-Pétersbourg les phases finales du Mondial face à la sélection iranienne. Ils devront livrer cinq jours plus tard leur deuxième match de poule contre le Onze portugais (20 juin) au stade de Loujniki de Moscou, avant de clore, le 25 juin, leur parcours du premier tour à Kaliningrad contre l’Espagne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *