Messi et Ronaldo éliminés de la Coupe du monde : Un samedi noir pour les stars planétaires du football

Messi et Ronaldo éliminés de la Coupe du monde : Un samedi noir pour les stars planétaires du football

Les trentenaires CR7 et Messi ont perdu à la fois leurs rêves de titre planétaire et beaucoup d’arguments en vue d’un éventuel sixième Ballon d’Or l’hiver prochain.

Décidément, cette 21ème édition de la Coupe du monde Russie 2018 n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets et de surprendre les mordus de football.
Pas encore remis de de l’élimination surprise de l’Allemagne, tenante du titre soit dit en passant, le monde vient d’assister samedi à la disqualification de deux des grandes sélections en lice pour une qualification aux quarts de finale. Ainsi, Messi et son Argentine, et Ronaldo et son Portugal, font leurs adieux à la Coupe du monde suite à leurs défaites respectives face à la France et l’Uruguay.

Dans un samedi fatal aux stars, l’attaquant du Portugal n’a pu empêcher l’élimination des champions d’Europe en huitièmes du Mondial-2018 devant l’Uruguay d’Edinson Cavani (2-1), auteur d’un doublé. Quant à Messi, son manque manifeste de vivacité, conjugué avec une tactique de jeu «sampaolienne» qui laisse beaucoup à désirer ont été à l’origine de la courte aventure de l’Albiceleste.
En l’espace d’une soirée, les cinq Ballons d’Or de Lionel Messi et les cinq autres de Ronaldo sont repartis à la maison.
Sans inspiration malgré une égalisation de Pepe (55e), les Portugais ne méritaient sans doute pas mieux, étouffés à Sotchi par la défense de fer de la Celeste et écœurés par les contres assassins de Luis Suarez et de Cavani (7e, 62e).
«C’est un jour spécial et il faut savourer», a réagi «Edi» Cavani après le match. «Mes buts, ce sont de belles choses qui resteront, cela met de la joie dans les yeux de tes co-équipiers. C’est la plus belle chose que tu gardes», a ajouté l’attaquant du Paris SG, avant de féliciter les Bleus pour leur qualification et leurs futures retrouvailles.
Comme un basculement de génération… Le jour où le Français Kylian Mbappé (19 ans) a crevé l’écran en éliminant l’Argentine (4-3), les trentenaires CR7 et Messi ont perdu à la fois leurs rêves de titre planétaire et beaucoup d’arguments en vue d’un éventuel sixième Ballon d’Or l’hiver prochain.

Voilà donc les champions d’Europe portugais renvoyés chez eux, après les vice-champions du monde argentins, après les champions du monde allemands. Et voilà l’Uruguay en quarts du Mondial, avec la jeunesse française sur la route du vieux et madré sélectionneur Oscar Tabarez vendredi à Nijni Novgorod.
Tabarez (71 ans) avait prévenu que gagner un match ennuyeux ne l’ennuyait guère. Son équipe a été impressionnante défensivement, mis à part un mauvais marquage sur le but de la tête de Pepe. Et cela promet un sacré casse-tête offensif pour le sélectionneur français Didier Deschamps.

Cependant, les poulains de ce dernier ont été bien supérieurs à leurs adversaires argentins sur tous les plans et ce grâce notamment à un Kylian Mbappé auteur d’un très grand match. Agé à peine de 19 ans, il a marqué un doublé, provoqué un penalty et éliminé Lionel Messi. La planète foot a donc un nouveau héros: Kylian Mbappé.
Messi n’a pu que se cacher le visage au creux de ses mains au coup de sifflet final. Son Argentine était battue 4 à 3.
Ronaldo 33 ans et Messi 31 voient le rêve de remporter un jour le plus important trophée de la carrière d’un footballeur professionnel sérieusement menacé. D’autres pépites se préparent déjà à prendre la relève.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *