Métiers du golf : Une formation pour des greenkeepers plus qualifiés

Métiers du golf : Une formation pour des greenkeepers  plus qualifiés

La qualification des ressources humaines des parcours golfiques est le nouveau terrain d’engagement de l’OFPPT et la Fédération royale marocaine de golf (FRMG).

Le métier de greenkeeper, ou intendant de terrain, a été l’objet de formation à Agadir les 5 et 6 septembre.

Le Maroc s’attaque à l’un des maillons d’importance dans le golf. La formation des ressources humaines travaillant dans le secteur golfique est entamée. Plusieurs formations seront ainsi données dans les différents métiers du golf afin de répondre au défi de faire du Maroc l’une des 20 premières destinations golfiques mondiales à l’horizon 2020.

Le plan de formation a été initié suite à la signature d’une convention entre la FRMG et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). Ladite convention vise à renforcer les compétences des ressources humaines travaillant dans le secteur golfique. Plusieurs destinations golfiques marocaines ont pu profiter de ce programme, notamment la ville de Marrakech. Agadir a connu, pour sa part, l’organisation d’une formation au profit des greenkeepers des golfs d’Agadir. Une occasion pour 14 spécialistes des golfs d’Agadir de débattre des problématiques de leurs métiers avec un spécialiste en la matière, au Golf Royal d’Agadir, les 5 et 6 septembre. Pour la directrice d’exploitation de golf à Agadir, cette formation est une occasion d’améliorer les services de son établissement. «L’intérêt professionnel de cette formation est crucial. Dans le cadre de mes fonctions je suis appelée à gérer l’exploitation du golf et cette formation me permettra de connaître en détail les différents segments qui permettent de suivre et de contrôler les étapes d’entretien et de gestion de notre espace golfique. J’avais déjà un bagage mais cette formation m’a permis d’apprendre beaucoup d’informations sur les maladies qui attaquent les parcours, sur le sol, le gazon, l’arrosage et cela va m’aider à garder un très bon parcours golfique». 

Pour rappel, l’élaboration de cette initiative est le fruit des recommandations issues d’une étude portant sur l’opportunité de la mise en place d’un dispositif de formation dans les métiers du golf. L’enquête menée par l’OFPPT, en partenariat avec l’Association du Trophée Hassan II de golf, la FRMG et l’Office national marocain du tourisme, auprès de tous les clubs de golf du pays, a révélé que le secteur emploie près de 3.000 personnes. Ces personnes travaillent essentiellement dans les métiers du terrain et des services aux joueurs, dont 60% ne dépassent guère un niveau d’enseignement collégial alors que 30% n’ont aucune formation. Et ce ne sont que 12% qui ont suivi une formation professionnelle.

L’une des révélations de cette étude montre que les plus bas niveaux sont enregistrés dans les familles de métiers du terrain et des services aux joueurs, notamment les jardiniers, les fontainiers, les mécaniciens et les caddies. La même enquête a révélé un besoin en matière du personnel compétent. 87% des professionnels du golf ont déclaré qu’ils trouvent difficilement du personnel ayant les compétences requises tandis que 50% des golfs recrutent du personnel étranger pour des postes de directeur de golf, greenkeepeer ou moniteur de golf.

La sélection des objets de cette formation se fait ainsi en réponse aux besoins émis par les concernés. Par ailleurs, la convention vise dans le cadre de ce partenariat à mettre en place des programmes de formation qualifiante au profit des employés des clubs de golf, la validation des acquis de l’expérience professionnelle des employés du golf ainsi que la certification des personnes ayant réussi leurs épreuves. L’importance de ces formations pourrait avoir un impact direct sur plusieurs volets. Elle permettra, entre autres, de rehausser la qualité des services, l’image du Maroc en tant que destination golfique de haut niveau.

La qualification du personnel des golfs a également des répercussions directes sur la bonne gestion des espaces golfiques et la minimisation des charges d’entretien. Citons à titre d’exemple l’importance de la qualification des greenkeepers qui se chargent de l’organisation du travail des jardiniers et la gestion du budget relatif à l’entretien des parcours. Le métier des mécaniciens du golf est également inscrit au programme des formations. L’objectif à long terme de cette série de formations est de créer un institut dédié à la formation aux métiers du golf.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *