OCS-WAC et AS FAR-DHJ pour entamer l’exercice du bon pied

OCS-WAC et AS FAR-DHJ pour entamer l’exercice du bon pied

Les deux duels explosifs sont prévus ce vendredi pour le compte du premier match de la saison (2018-2019). Cette double confrontation a été reporté en raison de l’engagement du Wydad et du Difaâ en Ligue des clubs champions d’Afrique.
Le coach Abdelhadi Sektioui et les siens ne rêvent que de gloire et de titres. Ils se fixent comme objectif de tout rafler. La victoire en terre marrakchie aux éliminatoires de la Coupe du Trône en dit long sur l’envie de gagner ce prestigieux trophée qui leur tourne le dos depuis belle lurette. Mais on ignore ce qui peut se passer en football. Pour l’heure l’équipe wydadie dispose d’un potentiel énorme en enregistrant des recrues de marque dans le but de lutter sur tous les tableaux. C’est dans cet état d’esprit que les Ounajem, Nahiri, Saïdi et les autres vont aller à Safi avec l’intention de gagner. Certes, ils seront privés des services de leur capitaine Nekkach en raison des avertissements accumulés lors de la précédente saison.

Et que dire de l’OCS dans cette confrontation déséquilibrée du moins sur le papier, sinon qu’il risque de beaucoup souffrir. Comme ça été le cas face au Raja de Beni Mellal en Coupe du Trône. Ce jour-là, le jeu pratiqué par les protégés de Hicham Dmii n’était pas satisfaisant. Devant leurs hôtes du jour, ils devront être plus prudents. Car ils ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Mohamed Ouattara – ex-Wydadi- et ses potes n’auront pas d’autre choix que de sortir le grand jeu et de prendre des risques. Il en est de même pour ceux de Bourkadi sur les difficultés de la tâche, qui les attend en affrontant les Jdidis.

L’équipe des FAR a beaucoup perdu de son aura. L’élimination surprise face à la modeste formation Zemmourie en Coupe du Trône lui est restée en travers de la gorge. Cette défaite a fait très mal en provoquant la grogne des supporters.
Devant une telle situation, le coach Fakhir tentera de faire régner un bon état d’esprit au sein de l’effectif. Quant aux Doukkalis, adversaires du jour, ils n’y sont pas allés de main morte pour corriger sévèrement les banlieusards de Bernoussi (4-0). Cela prouve que la bande de Talib a vite retrouvé ses esprits et la bonne atmosphère pour rebondir après que l’aventure africaine s’est soldée par un échec.
Au complexe sportif Prince Moulay Abdellah, les Astati, Lechhab, Nanah, Kernass pour ne citer que ceux-ci feront preuve de caractère pour empocher les trois points de la victoire. Cela ne veut pas dire pour autant que le contingent militaire manque d’inspiration, on devrait s’attendre à un sursaut d’orgueil. En tout cas, le suspense reste entier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *