Quarts de finale des Coupes africaines : Les clubs marocains jouent gros

Quarts de finale des Coupes africaines : Les clubs marocains jouent gros

La confrontation avec le Zamalek constitue un véritable test grandeur nature pour Gamondi et ses hommes. Mais visiblement, rien ne semble effrayer cette solide formation.

Après le dénouement de la phase de groupes en Ligue des champions africaine et en Coupe de la Confédération, la Confédération africaine de football (CAF) avait procédé au Caire au tirage au sort des quarts de finale des deux compétitions et qui met les clubs marocains à rude épreuve.

Pour le match aller en Ligue des champions, le Wydad s’envolera vers Conakry en Guinée où le Horoya l’attend de pied ferme. Troisième de son championnat, le nouvel adversaire des Rouges est un dur à cuire. Cette saison, il a gardé son invincibilité sur sa pelouse et ce toutes compétitions confondues. Pour en arriver là, il s’est qualifié en occupant la seconde position du groupe (B) avec 10 points, derrière l’Espérance de Tunis, qui a terminé leader du groupe avec 14 pts.

Le Wydad, lui, abordera cette rencontre avec un moral au beau fixe. Au niveau de la Botola Maroc Telecom, les dés sont presque jetés et l’officialisation du 20ème titre ne semble être qu’une question de temps.

Toujours est-il que Faouzi Benzerti et son staff devront préparer ce voyage de la meilleure des façons. Depuis le début de la compétition, le Wydad s’est incliné à trois reprises loin de ses bases. Arrivé à ce stade de la compétition, la marge d’erreur doit être réduite au maximum. A Nahiri et ses coéquipiers d’user de toutes leur expérience pour damer le pion à cette formation guinéenne qui traverse actuellement une période de turbulence due à son étrange séparation avec son entraîneur Patrice Neveu trois jours à peine après que celui-ci a décroché le ticket pour le top huit continental, un préalable dans les objectifs fixés. Une aubaine pour le Wydad.

En Coupe de la CAF, nos deux représentants, à savoir la Renaissance sportive de Berkane et le Hassania d’Agadir auront fort à faire avec leurs adversaires respectifs. La mission s’annonce rude pour les Gadiris. Pour leur première accession à ce stade de la compéitition, ils ont hérité d’un gros morceau qu’est le Zamalek. Ce dernier est un habitué des joutes africaines. Avec un palmarès long comme un bras, sa confrontation constitue un véritable test grandeur nature pour Gamondi et ses hommes. Mais visiblement, rien ne semble effrayer cette solide formation qui a su tirer son épingle du jeu d’un groupe qui comprenait le tenant du titre, le Raja de Casablanca.

Quant à la RSB, elle s’en sort plutôt bien puisqu’elle sera aux prises avec Gor Mahia FC qui apparaît abordable. Le premier acte aura lieu à Nairoby City Stadium. Cependant, Mounir Jaaouani devrait composer sans son meneur de jeu Abdessamad Lambarki dont la blessure l’éloignera des pelouses pendant trois semaines.

Bien que l’adversaire ne soit pas d’une grande notoriété sur la scène sportive africaine, il n’en demeure pas moins qu’il est le club le plus titré du Kenya. L’excès de confiance pourrait donc avoir de fâcheuses répercussions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *