Quelque 200 cavaliers attendus au Festival Mata

Quelque 200 cavaliers attendus au Festival Mata

Le compte à rebours est lancé pour la 9ème édition de cette compétition équestre

Cet événement se distingue par une importante programmation culturelle et sportive au grand bonheur des visiteurs nationaux et internationaux.

Sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine équestre ancestral de la région du Nord. C’est l’un des principaux objectifs du 9e Festival international d’équitation Mata, dont les travaux se tiendront du 14 au 16 juin dans la commune rurale de Larbaa Ayacha relevant de la province de Larache. A l’instar des huit précédentes éditions, le choix a été porté encore cette année sur la petite localité rurale de Znied (dépendant de la commune de Larbaa Ayacha) pour accueillir l’ensemble des activités de ce festival, dont la pierre angulaire est la compétition équestre Mata à laquelle participent quelque 200 cavaliers. «Cet événement qui valorise la place du cheval dans la région du Nord et rend hommage à ses cavaliers favorise également le développement économique et touristique des régions du nord et du sud du Royaume par la mise en avant de leurs multiples atouts et la promotion des produits de leurs terroirs et artisanats riches et variés et dont la renommée est désormais mondiale», selon les organisateurs.

Organisé par l’Association Alamia Laaroussia pour l’action sociale et culturelle, en partenariat avec le Festival international de la diversité culturelle de l’Unesco, cet événement se distingue, selon les initiateurs de ce rendez-vous, par une importante programmation culturelle et sportive au grand bonheur des visiteurs nationaux et internationaux, invités à «voyager dans l’Histoire grâce à une magnifique compétition de tradition ancestrale Mata et découvrir les expositions des produits du terroir et de l’artisanat marocain», poursuit la même source.

Au menu, une série de soirées de chants soufis et de spectacles folkloriques locaux et nationaux, en plus de différentes animations mises en place durant les trois journées : campagne de sensibilisation au respect de l’environnement, jeux pour enfants, … «Les provinces du Sud, invitées permanentes du festival, exposent leurs produits aux côtés des coopératives de la région du Nord et permettent à nos invités de découvrir la variété et la richesse de nos trésors du terroir respectifs. C’est une démonstration de notre engagement pour la promotion de la dynamique touristique, culturelle et sociale et notre soutien au développement humain», affirme la présidente de l’Association Alamia Laaroussia pour l’action sociale et culturelle, Nabila Baraka.

Les organisateurs ambitionnent d’attirer, au cours de ce neuvième festival, plus de visiteurs que la précédente année. Surtout que «l’édition 2018 avait enregistré la participation de plus de 200.000 personnes entre visiteurs nationaux et internationaux», tiennent à préciser les initiateurs de ce neuvième festival.

Rappelons que l’édition 2018 a également été marquée par la participation de plus de 150 cavaliers dans la célèbre compétition Mata. Quelque 45 coopératives ont également pu y exposer leurs produit, dont ceux du terroir et d’artisanat propres à la région du Nord.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *