Super Coupe d’Afrique / Raja de Casablanca-Espérance sportive de Tunis : Un match de haut standing

Super Coupe d’Afrique / Raja de Casablanca-Espérance sportive de Tunis  : Un match de haut standing

Les supporters marocains en général et les Rajaouis en particulier avaient pris leur mal en patience pour voir enfin leur équipe de cœur disputer la Super Coupe d’Afrique initialement prévue le 29 décembre à Radès.

Finalement c’est sur une terre neutre à Doha qu’aura lieu cette rencontre opposant le Raja de Casablanca en sa qualité de détenteur de la Coupe de la CAF à l’Espérance de Tunis vainqueur de la Ligue des champions d’Afrique.

Un choc de titans qui opposera deux des meilleurs clubs du continent. Certes, le représentant des couleurs nationales traverse une zone de turbulence. En Botola Maroc Telecom, la troisième position qu’il occupe ne reflète pas réellement son haut niveau. De plus, cette saison a été marquée par son élimination de deux grandes compétitions, à savoir la Coupe arabe et la Coupe de la CAF sur lesquelles le club comptait énormément pour renflouer les caisses et sortir d’une crise financière aiguë.

Le Raja ne dispose maintenant que de chances infimes pour remporter le championnat. Il ne lui reste plus donc que de guerroyer en Super Coupe afin de sauver cette saison et renouer avec le succès.

Pour ce match crucial, Patrice Carteron a indiqué que la période de trêve tombe à point nommé. Ses joueurs ont pu récupérer et se préparer à bon escient pour cette rencontre. Une occasion pour se réconcilier avec un public assoiffé de titres.

Mais l’adversaire du Raja est un dur à cuire avec lequel il ne faut pas badiner. Les Tunisiens à l’appétit insatiable ambitionnent de tout rafler. En effet, outre la Super Coupe, l’Espérance disputera également la Super Coupe tunisienne qui aura lieu également au Qatar le 1er avril face au Club Athlétique Bizertin. De quoi faire saliver des Tunisiens – leaders soit dit en passant de la Ligue 1 – ambitieux de marquer cette saison d’une pierre blanche.

Majdi Traoui, entraîneur-adjoint de la formation sang et or, a déclaré que l’équipe est fin prête pour les deux matches qui «s’annoncent quelque peu difficiles avec à la clé deux titres importants».

«L’équipe traverse une bonne période, le moral est là et normalement les résultats vont suivre», a-t-il fait savoir, affirmant toutefois que ces matches «ne peuvent être sujet aux pronostics et se jouent plutôt sur le terrain».

Au sifflet, la CAF a désigné un arbitre éthiopien. Il s’agit de Bamlak Tessema Weyesa assisté par le Sud-Africain Zakhele Thusi Siwela et le Soudanais Waleed Ahmed Ali.

Les arbitres de la VAR seront conduits par le Gambien Bakary Papa Gassama.

A noter, par ailleurs, que le vainqueur empochera la modique somme de 100.000 dollars  et le perdant 75.000.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *