TAS-HUSA, finale inédite de la Coupe du Trône : à qui la Coupe tendra-t-elle les bras ?

TAS-HUSA, finale inédite de la Coupe du Trône : à qui la Coupe tendra-t-elle les bras ?

Les protégés de Miguel Gamondi ont interêt à se montrer vigilants. Même si sur le papier, ils partent avec les faveurs des pronostics

Ce lundi, tous les regards seront braqués sur le Stade d’honneur d’Oujda, pôle d’attraction où se déroule la finale de la Coupe du Trône opposant l’Ittihad El Bidaoui au Hassania d’Agadir.

Pour la circonstance, un public record des grands jours est attendu pour soutenir et encourager les siens. L’ambiance promet d’être chaude.

Autant dire que la confrontation entre les deux prétendants ne peut qu’être explosive. Les deux duellistes rêvent de se hisser sur le podium afin de brandir ce trophée prestigieux tant convoité.

A deux reprises, le club soussi n’a pas eu cette chance en s’inclinant respectivement face au KACM en 1963 et contre l’OCK en 2006. Cette édition sera-t-elle la bonne ? Mais pour l’heure, il s’agit de franchir l’ultime obstacle, à savoir le TAS. Les protégés de Miguel Gamondi ont interêt à se montrer vigilants. Même si sur le papier, ils partent avec les faveurs des pronostics. N’oublions pas qu’un match de coupe nous réserve le plus souvent des surprises de taille. La dernière en date est celle du DHJ face à ce même adversaire. S’il est une équipe en pleine renaissance, c’est bien celle du Hay Mohammadi. Ne vient-elle pas d’accéder pour la première fois de son histoire en finale. Autrement dit, les hommes de Mustapha El Asri ont aligné de grosses performances en écartant de leur chemin KACM, OD, IZK et récemment DHJ.

Derrière cette superbe trajectoire, cet entraîneur, fin tacticien, qui a réussi à varier le système de jeu de son équipe, tout en faisant progresser les joueurs individuellement et collectivement avec une organisation offensive. Cela prouve que la qualité de jeu et le talent collectif font gagner des matchs.

On pourrait en dire autant de celle coachée par Miguel Gamondi qui ne veut en aucun cas rater ce rendez-vous avec l’histoire. L’effectif soussi possède un potentiel très efficace dans tous les compartiments du jeu. En défense, le capitaine Yassine Rami règne en maître derrière. Il forme avec ses deux partenaires Bouftini et Baadi une arrière-garde hermétique. D’autres éléments de haut niveau  tels que Lirki, Oubella et le Palestinien Siam sont des armes maîtresses de l’équipe, capables de déclencher un pressing haut qui asphyxie.

Ce ne sont pas les Rojiblancos qui diront le contraire. Tout ce beau monde est prêt pour ce match décisif. La même envie de gagner caresse aussi les esprits  des banlieusards.

Alors à pour qui ce trophée tendra-t-il les bras? La question est sur toutes les lèvres. Et chacun y va de son commentaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *