Trafic passager et des voitures, une activité maritime en nette évolution

Trafic passager et des voitures, une activité maritime en nette évolution

Assuré par 9 compagnies maritimes dont 3 marocaines

Si 98% des échanges commerciaux du Maroc sont opérés par voie maritime, le transport maritime des passagers revêt une grande importance dans la marine marchande particulièrement en période estivale. Des millions de passagers transitent par les ports marocains et ce à travers des lignes maritimes régulières reliant le Maroc à trois principaux pays européens en particulier l’Espagne, la France et l’Italie.

Ce trafic de navires rouliers est assuré par 9 compagnies maritimes dont 3 marocaines, soit une flotte de 6 navires exploités sur 2 lignes maritimes reliant le Maroc à l’Espagne. Le nombre de rotations assurés par jour peut atteindre 27.600 passagers et 4.830 voitures. L’activité du trafic maritime des passagers est régie par les accords bilatéraux conclus en matière de marine marchande prônant une répartition du trafic équitable, égalitaire et équilibré. Un quota est donc réservé à la partie marocaine, et ce conformément aux dispositions du cahier des charges qui définit les conditions techniques et opérationnelles pour l’exploitation des navires à passagers.

Se référant à des données formulées par le ministère de l’équipement du Ttransport, de la logistique, 4,5 millions de passagers et 900.000 voitures transitent par les ports de l’Europe du Sud vers le nord du Maroc. Il s’agit d’un trafic dominé par des lignes courtes du détroit captant environ 70% du flux global. Les lignes à longue distance sont celles qui relient le Maroc à la France et à l’Italie. Ces liaisons sont centrées sur le transport de passagers et véhicules et remorques.

Une bonne dynamique en 2018

Le trafic maritime des passagers et des voitures a connu durant 2018 une progression significative. Le trafic global de la phase entrée s’est apprécié durant l’année de 4,5% pour les passagers et de 2,7% pour les voitures.

Les sorties portuaires ont par ailleurs progressé de 8,7% pour les passagers et 17,9% pour les voitures. Il est à noter que 59% du trafic des passagers est enregistré au niveau du port Tanger Med, suivi de Tanger ville avec une part de 25%, en amélioration par rapport à une année auparavant.

Le port de Nador a vu, en revanche, ses parts régresser de 2% en 2018 suite à la réduction du nombre des navires reliant Nador à Almeria.

Le pic du trafic enregistré durant l’opération Marhaba

Il est à noter que 60% du transport maritime des passagers se fait en période estivale. Compte tenu de la forte affluence enregistrée en cette période marquée par le retour des marocains du monde, l’État a consacré tout un dispositif annuel pour la période allant du 5 juin au 15 septembre baptisé «Opération Marhaba».

Pour cet été, environ 3,2 millions de passagers et 734.240 véhicules transiteront par 9 ports (Algésiras, Tarifa, Malaga, Almeria, Motil, Alicante, Valence, Sebta et Melilia) . En 2018, une flotte de 26 navires a été mobilisée durant l’opération Marhaba dont 17 à Tanger Med, 4 à Tanger ville, 5 à Nador et 1 à Al Hoceima. A cela s’ajoutent 6 navire supplémentaires dont 2 sur la liaison Nador-Almeria, 3 sur la ligne Tanger-Med-Algésiras et une sur la nouvelle ligne maritime Tanger Med-Algésiras.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *