Transparency Maroc: Appel à la transparence dans la gestion des deniers liés au football au Maroc

Transparency Maroc: Appel à la transparence dans la gestion des deniers liés au football au Maroc

La transparence dans la gestion du football au Maroc demeure le grand absent. Dans le football, la gestion financière de ce sport se fait dans l’opacité totale qui reste le maître mot.

fouad-zirari-Transparency-Maroc
Fouad Zirari, directeur de l’observatoire de la corruption à l’Association de lutte contre la corruption, Transparency Maroc.

En effet, la Fédération royale marocaine de football ne partage aucune information dans ce sens évitant de rendre publics ses comptes. Ainsi, ouvrant le débat, Transparency Maroc a appelé, mardi 29 mars à Rabat, avec le soutien de l’ambassade de Grande-Bretagne, à plus de transparence dans la gestion de l’argent du ballon rond marocain.

Le dernier rapport de Transparency classe le Maroc parmi les pays où la gestion du foot est la plus opaque et la FIFA confirme que le Maroc aurait tenté d’acheter l’organisation de la Coupe du monde.
Et c’est Fouad Zirari, le directeur de l’observatoire de la corruption à l’Association de lutte contre la corruption, Transparency Maroc, qui nous le confirme.

Au fait, l’Association de lutte contre la corruption a constaté que la fédération de football ne fournit aucun effort pour justifier ses dépenses et manque d’informations financières.

Dans ce sens M. Zirari a déclaré à ALM que «Transparency Maroc constate que la FRMF ne publie pas ses rapports financiers comme elle est tenue de le faire conformément à l’article 23 de la loi relative au sport et à l’éducation physique, l’article 65 des propres statuts de la FRMF et comme toute association qui bénéficie de l’argent public».

Selon Transparency Maroc, le football est un sport national et comme tout sport, il doit être porteur de valeurs de fair-play et d’éducation. La transparence et l’intégrité ne sont pas les messages que transmet ce sport aussi bien aux jeunes qu’aux adultes et l’opacité n’est pas la meilleure manière de promouvoir toutes ces valeurs. «Transparency Maroc a invité la FRMF à lui fournir le dernier rapport financier et à participer à la table ronde de ce 29 mars, mais sans aucune réponse», a répliqué le directeur de l’observatoire de la corruption. «Transparency Maroc souhaite toute la transparence exigée par la loi dans tous les domaines où il s’agit d’argent public et la FRMF doit être un exemple en la matière: reddition des comptes, transparence, il faut qu’elle soit tout simplement fair-play», a conclu M Zirari.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *