L’affaire de l’effondrement des immeubles à Bourgogne refait surface

On ne connait toujours pas les causes précises de la catastrophe, la presse faisant état d’une conjonction de causes dont l’absence d’entretien et l’existence de travaux de réfection « anarchiques ». On voit sur le reportage de la chaine 2M que l’un des immeubles était initialement en R+3 (photo prise en 1997) avant de devenir en 2014 un immeuble en R+5 !!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *