Un MRE s’enfuit au Maroc et envoie un faux certificat de décès pour éviter la prison

L’histoire a commencé le 27 mars 2011, à Paris, le marocain Hassan poignarde à cinq reprises Mehdi et s’enfuit au Maroc. Peu de temps après la famille du tueur annonce son suicide et envoie un certificat de décès aux autorités françaises. Mais en France, les enquêteurs placent la famille de Hassan sur écoute. Ils découvrent alors qu’il n’est pas mort, qu’il vit toujours au Maroc et qu’il a fondé une famille. La justice française a engagé des poursuites judiciaires contre Hassan et sa famille mais le Maroc refuse de les extrader.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *