Une taxiwomen à Salé

Chauffeur de grand taxi, l’un des nombreux métiers que l’on croyait réservé aux hommes. Ce n’est désormais plus le cas grâce à Rachida Akki, une quarantenaire qui a réussi à se faire une place, depuis trois ans déjà, dans le club si fermé des «taxi driver» de Salé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *