24 heures

Algérie, les prochaines législatives boudées

Le Mouvement démocratique et social algérien a décidé de boycotter les élections législatives, prévues le 17 mai, tandis que d’autres partis de l’opposition abordent ces prochaines élections en étant minés par des problèmes de dissidence. Selon le secrétaire général du MDS, Ahmed Meliani, qui s’exprimait lundi  lors d’une conférence de presse, la décision de boycott procède du constat que  «ces élections ne changeront pas grand-chose à la situation» et que «leurs  résultats sont connus d’avance». Le MDS, qui se réclame de la mouvance autrefois représentée par le Parti de l’avant-garde socialiste (PAGS-communiste) a tenu son congrès les 22 et 23  février dernier, après des dissensions internes consécutives au décès de son  ex-secrétaire général Hachémi Cherif. Une aile dissidente contestant la  direction actuelle avait tenu un congrès parallèle et se considère toujours   dépositaire de la légitimité du MDS. D’autres partis de l’opposition algérien abordent les prochaines élections  en étant minés par des mêmes problèmes de dissidence.

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux