24 heures

Décès du magistrat Mohamed Hajji

Le magistrat Mohamed Hajji, retrouvé mort dimanche dernier dans un appartement à Meknès, est décédé de mort naturelle, annonce un communiqué du procureur général du Roi près la cour d’appel de la ville, M. Mohamed Boussouf. L’autopsie a révélé que le défunt a succombé à une crise cardiaque due à un infarctus, ce qui confirme que le magistrat est décédé de mort naturelle, précise le communiqué. Le ministère public près ladite cour avait ordonné une enquête pour déterminer les circonstances et les causes du décès de M. Mohamed Hajji qui était en fonction à la cour d’appel d’Oujda. Des sources de la sûreté régionale de Meknès avaient annoncé lundi la découverte, dimanche soir, du corps du magistrat, âgé de 56 ans, dans un appartement sis avenue Allal Ben Abdellah. Le défunt, originaire de Khémisset, exerçait à la cour d’appel de Meknès, avant d’être muté, il y a plus d’un an, à Oujda.

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...