24 heures

La chanteuse Aziza Malak devant le tribunal

La chanteuse marocaine, Aziza Malak, a comparu, hier dans l’après-midi, en état de liberté provisoire, devant la Chambre correctionnelle près le tribunal de 1ère instance de Hay Mohammedi-Aïn Sebaâ, après avoir été impliquée dans une affaire d’escroquerie.
Khaled Tafnatazi, fils d’un artiste qui lui a composé quelques chansons, est poursuivi en état d’arrestation. C’est ce dernier, affirme Me Azzedine Rifki, avocat de la chanteuse, qui a mouillé cette dernière dans cette affaire d’escroquerie.
Le mis en cause s’est présenté devant quatre musiciens, candidats à l’émigration clandestine, pour leur annoncer que la chanteuse organisera une soirée en Allemagne et qu’elle a besoin de musiciens. Il leur a précisé qu’il s’agit d’une occasion à ne pas rater pour qu’ils disparaissent une fois arrivés en Allemagne. Pour cela, chacun d’eux lui a versé une somme de 40 mille dirhams, mais sans résultat.
Raison pour laquelle, ils ont commencé à lui réclamer leur argent. C’est à ce moment que Tafnatazi leur a répondu que Aziza Malak qui a encaissé l’argent. C’est toutefois, le mis en cause leur a signé des reconnaissances de dette légalisées et leur a livré des chèques en bois. La chanteuse Aziza Malak a nié les charges que lui a attribuées le mis en cause principal.

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux