24 heures

Le patronat dénonce une fiscalité handicapante

Les prélèvements fiscaux sur l’économie marocaine «handicapent sérieusement» le produit national avec un taux de 13 % contre 8 % dans les pays concurrents, a indiqué vendredi Hassan Chami, le président du patronat marocain (CGEM), dans un entretien au quotidien l’Indépendant. «Nous demandons à l’Etat de revoir sa politique fiscale pour que les prélèvements fiscaux soient au même niveau que ceux pratiqués par les économies concurrentes», a-t-il notamment déclaré. A titre d’exemple, explique-t-il, la facture présentée à un touriste visitant le Maroc comprend 20 taxes locales, et sur un salaire marocain de 5000 dirhams, l’Etat prélève 44% d’impôts. «Pour bien lutter contre le chômage, il faudrait, estime M. Chami, baisser les prélèvements sur les salaires pendant les trois ou quatre premières années de travail».

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...