24 heures

Mais où est passé Kempinski ?

La société Kempinski a quitté la gestion du complexe Mansour Eddahbi à Marrakech (Hôtel et Palais des congrès) de fait et non de droit. C’est ce que précise une source proche du dossier. Ce départ fait suite à un litige sur la garantie minimale due à Dounia Hôtels par le gestionnaire allemand au titre l’exercice 2002 et 2003, soit la somme de 16 millions de Dollars ( 160 millions de Dh). Le contrat de gestion signé entre Kempinski et Dounia Hôtels de Abdelhadi Alami porte sur 10 ans (il a pris effet en 2001).
C’est la filiale de Dounia Hôtels, (les hôtels Nouvelle génération, HNG) qui fait vivre aujourd’hui le contrat après le retrait de fait de Kempinski. En effet, HNG a procédé à la restructuration du département commercial du complexe Mansour Eddahbi (qui était mal vendu en 2003 et 2004) en introduisant le tour-operating. Parallèlement à cette action, un plan de rénovation de l’hôtel a été lancé en prévision de la tenue du 9 au 15 juin 2005 à Mararkech d’un congrès mondial de neuro-chirurgie qui connaîtra la participation de près de 5000 personnes.

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux