24 heures

Sheraton d’Oran : le refus américain

Un problème d’ordre politique se pose à l’aboutissement du projet de construction de l’hôtel Sheraton d’Oran, rapporte la presse algérienne. Le financement du projet à 64% par des Libyens met le groupe américain Star Wood, propriétaire de la chaîne hôtelière Sheraton, dans l’embarras. Star Wood conteste que la gestion de l’hôtel soit confiée aux Libyens. Cette même source fait état du refus de Star Wood de donner son label au nouvel hôtel en construction à Oran, le Sheraton. Le groupe conteste l’architecture de cet édifice, dont les travaux de réalisation ont été confiés à une société chinoise.. Cependant, le véritable problème semble être d’ordre politique. Le groupe américain propriétaire de la chaîne hôtelière Sheraton, «Star Wood», conteste le fait que le financement du projet soit en majorité libyen et, par conséquent, le management de l’hôtel Sheraton d’Oran confié aux Libyens.

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux