24 heures

Un an de prison ferme pour non dénonciation d’un crime terroriste

La Chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme près la Cour d’appel de Salé a condamné, jeudi, à un an de prison ferme la dénommée Ghizlane T., poursuivie pour « non dénonciation d’un crime terroriste ». La mise en cause, née en 1981 à Rabat, avait fait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis 2003 pour son implication présumée dans des actes de terrorisme. Selon les procès-verbaux de la police judiciaire, l’accusée était en relation avec les jumelles Sanaa et Imane Laghriss, condamnées en septembre 2003, par la Chambre des mineurs de la Cour d’appel à Rabat, à une peine de 5 ans de prison chacune pour «constitution d’une bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes, collecte et gestion de fonds pour financer des actes terroristes», et «atteinte aux constantes de la Nation et mendicité».

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux