24 heures

Un député, candidat aux communales, condamné à un an de prison ferme

Le Tribunal de première instance de Benguérir a condamné le député et président de la municipalité de la même ville, Mohamed Chaïbi, à une peine d’un an de prison ferme assortie d’une amende de 1.200 DH pour faux et usage de faux. M. Chaïbi, de tendance Mouvement Populaire (MP), a été également déchu de ses droits civils pour une période de 5 ans (éligibilité et droit de vote). Les autorités locales relevant de la province de Kelaât Sraghna avaient suspecté l’existence de fausses signatures dans le dossier présenté par Mohamed Chaïbi. Les témoignages fournis par des personnes dont les noms figurent sur la liste présentée par M. Chaïbi ont affirmé que leurs signatures ont été falsifiées, confirmant ainsi les soupçons des autorités. Le parquet de Benguerir qui a été immédiatement saisi a ordonné l’ouverture d’une enquête pour vérifier l’existence ou non de faux et usage de faux, conformément aux dispositions du code pénal et celles du code électoral et en application des directives contenues dans la circulaire conjointe des ministres de la Justice et de l’Intérieur.

Articles similaires

24 heuresSociétéUne

Immersion dans les laboratoires de la fondation MAScIR

Elle développe plusieurs projets à la fois

24 heuresUne

Accidents de la circulation : 29 morts et 1.926 blessés du 13 au 19 août

Un total de vingt-neuf personnes ont été tuées et 1.926 autres blessées,...

24 heuresUne

Enlèvement, séquestration et viol avec violence : Trois personnes arrêtées à Casablanca

Les services du district de police de Hay Hassani à Casablanca ont...

24 heuresLivreUne

Parution du roman «Rhapsodies de Tanit la captive», d’Ahmed Boukouss

«Rhapsodies de Tanit la captive» est l’intitulé de l’ouvrage d’Ahmed Boukouss, qui...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux