109 millions DH pour la mise à niveau des centres consulaires en 2019

109 millions DH pour la mise à niveau des centres consulaires en 2019

Un nouveau consulat prévu pour Mantes-la-Jolie après celui de Toronto

«Les préparatifs sont en marche pour l’ouverture de deux nouveaux consulats». Nezha El Ouafi n’a pas manqué, lors de son passage mardi à la Chambre des représentants, de s’exprimer sur ces deux locaux prévus à Toronto au Canada et Mantes-la-Jolie, dans les environs de Paris en France. La ministre déléguée chargée des MRE, qui ne manque pas de rappeler l’ouverture de deux autres consulats en 2019 à Naples en Italie et Murcie en Espagne, évoque la démarche de son département, depuis 2016, pour la mise à niveau de locaux consulaires. Elle avance également «l’acquisition de nouveaux sites afin de garantir le bon accueil des usagers et leur permettre de bénéficier des services consulaires dans les meilleures conditions».

Comme elle le précise, le ministère a poursuivi «le programme de location de nouveaux sites pour changer les anciens qui ne répondent plus aux critères d’amélioration de la qualité des services et conditions d’accueil». «Dans ce cadre, deux nouveaux sites ont été loués en 2020 pour les consulats généraux de Montpellier et Bilbao», détaille la ministre. Mme El Ouafi rappelle aussi que les nouveaux locaux ont, depuis 2009, atteint le nombre de 12. «Pour rappel, le ministère a consacré en 2019 aux centres consulaires à l’étranger une enveloppe budgétaire de l’ordre de 109 millions DH, soit 41% du budget réservé aux ambassades et consulats à l’étranger et 41 millions DH dans le cadre des dépenses d’investissement, soit 13,7% du budget du ministère», ajoute-t-elle. Le tout en mettant l’accent sur la concrétisation de la réforme consulaire marquée désormais par «des mutations radicales concernant la transformation numérique entre autres».

Dans ce sens, elle cite la réalisation, par son département, du «guide consulaire unifié et multilingues en tant que référence unique». Quant au système de l’état civil appelé «e-zdiyad», la responsable indique que «le ministère a, depuis le début de 2020 et malgré la pandémie liée à la Covid-19, veillé à numériser les registres de l’état civil dans les missions diplomatiques et centre consulaires du Royaume à l’étranger». Comme elle les énumère, 1.484.954 extraits d’acte de naissance et 56.857 attestations de décès ont, jusqu’au début janvier de cette année, été numérisés, soit 60% des registres de naissance et de décès détenus à l’étranger.

Par l’occasion, Mme El Ouafi rappelle l’adoption d’une nouvelle version du système électronique des visas doté de plus d’options. «Le ministère travaille sur un système électronique pour permettre aux usagers de bénéficier des services consulaires selon des rendez-vous pris à l’avance», ajoute-t-elle tout en lançant des perspectives. C’est le cas du «projet d’archive électronique». L’intervenante rappelle, en outre, les services de proximité à l’instar des consulats mobiles.

«Plus de 220 consulats mobiles et journées de portes ouvertes ont été organisés en 2019», enchaîne-t-elle en évoquant l’ouverture d’agences consulaires en vacances d’été et la création d’un centre d’appels consulaire qui reçoit de 5.000 à 8.000 appels par jour. Outre 155 cellules de crises créées dans les ambassades et consulats, ce centre a accompagné les Marocains pendant le confinement. Cela étant, la responsable n’hésite pas à ressortir des défis concernant l’état civil. «Des mesures éluderont ces difficultés», estime-t-elle. A ce propos, elle cite l’amendement de la loi relative à l’état civil et son décret d’application, l’adoption du registre électronique et l’élaboration du nouveau projet de loi de l’état civil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *