970x250

4 milliards DH pour former les enseignants du primaire et du secondaire

4 milliards DH pour former les enseignants du primaire et du secondaire

L’accord-cadre de ce programme a été signé lundi

Le programme de formation des enseignants du primaire et du secondaire à l’horizon 2025 est sur les rails. Un accord-cadre portant sur la mise en œuvre de ce dispositif a été signé lundi 13 juin entre le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement primaire et des sports et le ministère de l’économie et des finances en présence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Étalé sur une durée de 5 années, ce programme a été doté par le gouvernement d’une enveloppe budgétaire de plus de 4 milliards de dirhams.

L’engagement étant de mettre en place une nouvelle architecture de formation de base, étalée sur 5 années, au cours desquelles une formation est dispensée dans trois espaces complémentaires (formation de base dans les cursus de licence en éducation au sein des établissements universitaires spécialisés, qualification professionnelle dans les centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation, et la formation au sein des établissements de l’enseignement). «Ce programme vise ainsi à répondre aux besoins actuels et futurs en professeurs de différentes spécialités dans les cycles de l’enseignement primaire et secondaire. Il entend également faire des cursus de la licence en éducation une voie principale d’accès aux métiers de l’enseignement, à travers l’augmentation de leur capacité d’accueil et l’amélioration de leur attractivité et de leur qualité de formation», peut-on lire du communiqué du département du chef du gouvernement.

Et de préciser que «ce programme constitue une concrétisation de la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, entoure les questions relatives à l’éducation, la formation et la recherche scientifique, en tant que leviers fondamentaux pour la mise à niveau de l’élément humain, et pivots du projet de développement». En effet, ce dispositif répond aux dispositions de la loi-cadre n°17-51 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, ainsi qu’au nouveau modèle de développement, qui ont érigé la promotion du niveau des professeurs sur les plans de la formation, de l’accompagnement et de la motivation, en facteurs essentiels de l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation dans notre pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.