Accueil Actualité ADM : L’Irak disculpé
Actualité

ADM : L’Irak disculpé

Pour justifier son intervention militaire en Irak, l’administration américaine avait affirmé que le président Saddam Hussein tentait de mettre au point des armes de destruction massive. Les inspecteurs de l’AIEA, eux, assuraient à l’époque que leurs inspections n’avaient pas permis d’étayer ces allégations.
Un responsable des services de renseignement américains a indiqué mercredi que Washington étudiait des pièces et des documents d’un programme d’armement irakien datant du début des années 1990, qu’un ancien chercheur irakien leur a livrés.
Le scientifique, Mahdi Choukour Obeïdi, aurait expliqué aux autorités américaines qu’il conservait les pièces enfouies dans son jardin sur ordre du gouvernement irakien. Le matériel devait être déterré une fois les sanctions contre l’Irak levées. Il devait servir à enrichir de l’uranium afin de construire une bombe atomique, aurait-il ajouté.
Le responsable des services de renseignement américains a reconnu que ces pièces n’étaient pas la "preuve irréfutable" de l’existence d’un programme nucléaire opérationnel en Irak. Jeudi, l’AIEA est allée un peu plus loin en suggérant que ces révélations tendaient à appuyer sa version des faits. "Les découvertes et les commentaires d’Obeïdi semblent confirmer qu’il n’y pas eu de programme d’armement nucléaire après 1991 et sont en accord avec nos rapports devant le Conseil de sécurité", a souligné Mark Gwozdecky, porte-parole de l’agence onusienne basée à Vienne.
Avant la première guerre du Golfe, M. Obeïdi dirigeait le programme irakien de fabrication de centrifugeuses devant servir à enrichir de l’uranium, selon le responsable des services de renseignement américains. Le scientifique a déclaré à ces services que les pièces enterrées dans son jardin faisaient partie des éléments d’une centrifugeuse les plus difficiles à construire.
Des centaines de centrifugeuses sont nécessaires pour construire une bombe atomique. Mark Gwozdecky a rappelé que l’AIEA avait à plusieurs reprises rapporté que l’Irak avait "testé avec succès une seule centrifugeuse avant 1991".

Articles similaires

Tunnel de tichka : vers une implication du fonds Mohammed VI

Les responsables comptent sur ce nouveau mécanisme pour boucler le montage financier...

Séisme en Turquie : Cellule de crise par l’ambassade du Maroc à Ankara

Suite au tremblement de terre qui a frappé la Turquie, l’ambassade du...

Séisme en Turquie et en Syrie: Des cellules de crise pour la communauté marocaine

Le Ministère des affaires étrangères vient d’annoncer que suite au séisme dévastateur...

Agadir fait le point sur son plan de développement urbain

Tenue de la huitième réunion du Comité de pilotage Bilan.» Les responsables...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus