970x250

Afin d’assurer une bonne gouvernance territoriale : Une charte d’audit interne mise à la disposition des communes

Afin d’assurer une bonne gouvernance territoriale : Une charte d’audit interne mise à la disposition des communes

Asseoir une bonne gouvernance locale et améliorer les services rendus aux citoyens passent par l’évaluation et la reddition des comptes.

En effet, la gestion des affaires locales est un domaine vaste où interfèrent affaires budgétaires et financières, développement économique, urbanisme ou encore aménagement.

Dans ce schéma l’audit interne intervient comme un outil d’aide aux responsables pour mieux identifier les différents risques pouvant affecter la réalisation des objectifs assignés et prendre les mesures permettant d’éviter leurs effets. Pour y parvenir, la Direction générale des collectivités territoriales a dévoilé une charte d’audit interne désormais mise à la disposition des communes.
Cette charte définit le cadre général dans lequel l’auditeur interne de la commune exerce ses responsabilités. Il s’agit d’un document qui fixe le champ d’action des activités d’audit interne ainsi que le positionnement de cette fonction au sein de l’administration de la commune.
«L’objectif de ladite charte est de garantir à ce que le lancement et la conduite des missions d’audit interne se réalisent de façon professionnelle, objective et indépendante, notamment en ce qui concerne les parties appelées à collaborer pour la réalisation de telles missions (président du Conseil de la commune, directeur général ou directeur des services, auditeurs internes ainsi que les responsables de divisions et de services relevant de l’administration de la commune)», relève la Direction générale des collectivités territoriales ajoutant que cette charte fait partie des principales orientations pour l’exercice de la fonction d’audit interne, tout en veillant à se conformer à un certain nombre de principes en relation avec la déontologie et les règles de la profession ainsi que le respect des normes professionnelles en la matière.

L’audit interne est l’un des outils essentiels qui aide la commune à incarner les principes stipulés dans la Constitution du Royaume en fixant des règles de gouvernance, en surveillant la gestion des ressources financières et des programmes, en évaluant les performances et en liant la responsabilité à la reddition de comptes, relève la même source.

La mise en œuvre de cette charte corrobore la loi organique 113-14 relative aux communes qui indique dans son article 272 : «La commune doit, sous la supervision du président de son Conseil, adopter l’évaluation de son action, mettre en place le contrôle interne, recourir à l’audit et présenter le bilan de sa gestion».

Il faut dire que l’élaboration de ce nouveau document rentre dans le cadre du projet de mise en œuvre de la fonction d’audit interne au sein de 40 communes. Ce projet s’inscrit dans le sillage du plan stratégique de la Direction générale des collectivités territoriales, ayant pour ambition d’ accompagner ces communes dans la mise en œuvre des grands chantiers de réformes que connaît le Maroc dont la promotion de la gouvernance à travers notamment la régionalisation avancée et la déconcentration administrative.

Notons que les communes ciblées par ledit projet sont : Tanger, Chefchaouen, Ouezzane, Guercif, Oujda, Taourirt, Nador, El Hajeb, Ifrane, Taounate, Beni Mellal, Fkih Ben Salah, Khenifra, Khouribga, Khemisset, Sidi Kacem, Sidi Slimane, Skhirat, Temara, Ben Slimane, Settat, Dar Bouazza, Mohammedia, Moulay Abdellah, Sidi Bennour, Marrakech, Essaouira, Errachidia, Midelt, Ouarzazate, Dakhla, Essmara, Boujdour, Ait Melloul, Dcheira, Oulad Teima, Guelmim, Tan Tan, et Sidi Ifni. Il comprend trois missions principales, à savoir la sensibilisation des présidents des 40 communes cibles à l’intérêt de l’audit interne et réalisation des diagnostics desdites communes en matière de contrôle interne et analyse des risques, l’implémentation de la fonction d’audit interne de la commune et renforcement de capacités des futurs auditeurs internes des communes cibles et enfin l’ancrage de la fonction d’audit interne et autonomisation des auditeurs internes de communes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.