Approvisionnement du marché : L’offre couvre largement les besoins estimés du mois du Ramadan

Approvisionnement du marché : L’offre couvre largement les besoins estimés du mois du Ramadan

La situation de l’approvisionnement des produits alimentaires se caractérise par la disponibilité et la stabilité. De même, la situation de ravitaillement des marchés est normale. C’est ce qu’indique la commission interministérielle chargé du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix, en marge de sa réunion lundi ayant pour objet l’examen des mesures entreprises par les services concernés sur la situation de l’approvisionnement, des prix et du contrôle depuis l’entrée en vigueur de la situation d’urgence sanitaire. Sur la base des rapports établis par les différents départements ministériels, il ressort que les marchés sont normalement approvisionnés de tous les biens et produits, et que l’offre couvre largement les besoins estimés du mois du Ramadan et des mois suivants. Chose qui permettra de répondre à la demande de tous les biens et produits. La commission a relevé que les prix de la majorité des produits sont stables par rapport aux semaines précédentes, ainsi que par rapport à la même période de l’année écoulée.

Au niveau du contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires, les administrations chargées du contrôle poursuivent leurs actions, aussi bien au niveau de l’importation que sur le marché local. Les interventions des commissions mixtes provinciales et locales durant la période du 1er au 19 avril ont concerné environ 25.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage. Elles ont conduit à la constatation de 370 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires. Ces infractions sont ventilées en 274 pour défaut d’affichage des prix, 54 pour non présentation de factures, 23 pour hausses illicites de prix réglementés, 6 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, en plus de 13 autres infractions diverses. Les mesures réglementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants.

Pour ce qui est de la qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de plus de 164 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises. La commission interministérielle poursuivra, par ailleurs, la tenue régulière de ses réunions pour suivre l’évolution de la situation des marchés, le niveau de l’approvisionnement et des prix  et le bilan des intervention des commissions de contrôle pour faire face à tout type de fraude, de monopolisation, de spéculation ou de manipulation des prix.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *