Avec 638 sièges, le RNI domine largement les élections professionnelles

Avec 638 sièges, le RNI domine largement les élections professionnelles

Les résultats des élections professionnelles sont tombées tard dans la soirée du vendredi 6 août.

Premier constat de taille: le RNI confirme sa bonne santé et remporte une victoire retentissante. Le parti de la Colombe est arrivé en tête avec 638 sièges, soit 28 % des 2230 sièges en jeu ce 6 août. Et contrairement aux élections de 2015, le premier parti, le RNI, est nettement détaché du peloton de suite puisque derrière lui, en deuxième position, on retrouve le PAM loin avec ses 363 sièges, suivi à une différence de 3 sièges seulement par le Parti de l’Istiqlal qui a récolté 360 sièges.

Dans un deuxième groupe se retrouvent successivement le Mouvement Populaire en 4ème rang avec 160 sièges, suivi de l’USFP (146 sièges), l’UC (90 sièges) et le PPS (82 sièges). Le PJD, quant à lui a nettement rétrogradé au 8ème rang avec seulement 49 sièges, soit à peine 2,2% de l’ensemble des sièges en jeu lors de ces élections.
La performance du RNI est assurément le fruit de cette nouvelle et extraordinaire dynamique que connaît le parti sous la houlette de son président Aziz Akhannouch.

Mais ces résultats reflètent surtout le satisfecit des professionnels dans ces secteurs de la gestion gouvernementale des ministres du RNI. Ces différents secteurs ont en commun d’être gérés par le parti de la Colombe. Il faut préciser que les élections des chambres professionnelles sont très importantes puisqu’elles permettent d’assurer une représentativité des professionnels dans tous les secteurs d’activité économiques. Ces élections sont aussi cruciales puisqu’une partie des élus siègera au sein de la deuxième chambre parlementaire. Un quota est ainsi réservé à la chambre des Conseillers pour les chambres professionnelles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *