970x250

Avions militaires : De nouveaux détails sur le deal entre le Maroc et Sabena

Avions militaires : De  nouveaux détails sur le deal entre le Maroc et Sabena

Activités de maintenance au Royaume et à l’étranger, création d’une nouvelle société, actionnariat.. l’écosystème prend forme

L’activité principale de la société créée et dénommée MAA consiste en l’acquisition de biens immobiliers et la construction de toutes les infrastructures et bâtiments pour la première phase du projet.

L’industrie militaire déploie ses ailes au Maroc et à l’étranger. Les autorités marocaines accélèrent la mise en place d’un écosystème local. Dans ce sens, de nouveaux détails ont été publiés concernant le grand projet de création d’un chantier de maintenance des aéronefs militaires au Maroc. Ainsi, l’Etat marocain vient d’autoriser la création d’une nouvelle entité par MedZ. La nouvelle entité a été baptisée Maintenance Aéronautique Asset (MAA). MedZ a également été autorisée à participer au capital de la société Maintenance Aero Maroc (MAM). Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle qui revêt une importance stratégique dans le développement du secteur aérien au Maroc.

Pour rappel, l’Etat marocain et Sabena Aérospatial ingénierie, S.A, du Groupe Blueberry, ont conclu un accord pour la mise en œuvre d’un partenariat stratégique afin de fournir des services de maintenance, de réparation et de renouvellement d’aéronefs au profit de la Royal Force Air et d’autres clients et le renforcement de l’industrie aéronautique au Maroc, ainsi que la mise en place d’un centre spécialisé dans ce domaine. Dans ce cadre, une convention a été signée pour la mise en place de la plate-forme dédiée à l’entretien, la réparation et la révision des aéronefs entre l’Administration de la défense nationale, le ministère de l’économie et des finances et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) ainsi que MedZ, déterminant les obligations de toutes les parties ainsi que les modalités de financement et de soutien, afin de mettre en œuvre le projet. L’activité principale de la société créée et dénommée MAA consiste en l’acquisition de biens immobiliers et la construction de toutes les infrastructures et bâtiments pour la première phase du projet.

La société MedZ contribuera au capital de cette dernière aux côtés de la société belge SNAE respectivement à hauteur de 90 et 10%. D’autre part, l’objet principal de la société dénommée MAM, dans laquelle MedZ apportera 10% de son capital, est l’entretien d’aéronefs au Maroc et à l’étranger. Elle louera également les infrastructures auprès de la société MAA. Au début de l’année 2022, ALM révélait que le Maroc comptait se lancer dans la maintenance des avions militaires. En avril dernier, les responsables ont annoncé la mise en place d’une usine de maintenance d’avions militaires dans le cadre d’un partenariat avec la société belge, le Groupe Blueberry et le géant américain Lockheed Martin. Le projet a fait l’objet d’un accord signé entre les parties concernées, en présence du ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi. Selon le communiqué de Blueberry, ce nouveau partenariat satisfait aux besoins de soutien aux Forces Royales Air. Cet accord prévoit la construction d’un centre de maintenance, de réparation et de mise à niveau des aéronefs militaires dont les avions de chasse et les hélicoptères des platesformes de Lockheed Martin. Ce centre sera érigé sur une superficie de 15.000 m² à l’aéroport de Benslimane. Plus de 300 emplois seront créés grâce à ce projet.

Présence

Le Groupe Blueberry est présent au Maroc depuis 2012 à travers sa filiale Sabca Maroc qui a récemment annoncé son investissement de plus de 180 millions de dirhams marocains (17 millions d’euros) dans la construction d’une nouvelle usine de 16.000 m² qui abritera la chaîne d’assemblage d’aérostructures Pilatus, Airbus et Dassault. dans la région de Nouaceur. Dans un communiqué diffusé en avril dernier, le PDG de Blueberry Group, Stéphane Burton, s’est dit «extrêmement fier de démarrer ce nouveau partenariat avec le Royaume du Maroc et Lockheed Martin».

Ce partenariat entre les trois permettra d’offrir des «services de maintien en puissance de haute qualité pour l’armée de l’air marocaine, puis rapidement à d’autres clients de la région. Nous sommes très heureux de voir MAM rejoindre notre réseau international de solutions de maintenance, offrant des opportunités de développer de nouvelles expertises sur d’autres plates-formes», a-t-il ajouté. «Notre Groupe a 50 ans d’expérience dans la maintenance, la réparation et la modernisation d’avions tels que le C-130 et le F-16», a précisé le DG du belge Blueberry Group belge.

Carnet de commandes

Le Maroc compte déjà mettre à niveau un escadron de ses F16. Les F5 marocains seront également mis à jour. Lockheed Martin avait annoncé que les Forces Royales Air (FRA) vont obtenir pour leur escadron de chasseurs F-16 B un équipement de 23 kits Viper F16 pour moderniser les actuels F-16 marocains. La modernisation des 23 F-16 Viper, qui seront équipés de radars de 5e génération, se fera en deux étapes. La première consiste à envoyer des ingénieurs marocains aux Etats-Unis pour participer à la rénovation d’un appareil et maîtriser le processus technologique.

Les 22 autres appareils restants seront modernisés au Maroc à la «Base Ecoles des Forces Royales Air et l’Ecole Royale de l’Air, Marrakech» par des équipes militaires marocaines formées pour la modernisation et la qualification des chasseurs des FRA. Les livraisons des 25 F-16 neufs et des 23 F-16 Viper rénovés sont attendues pour 2026, selon Lockheed Martin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *