970x250

Aziz Akhannouch appelle à la mobilisation collective à l’ONU

Aziz Akhannouch appelle à la mobilisation collective à l’ONU

Chargé par SM le Roi de présider la délégation marocaine à la 77ème session de l’Assemblée générale

 

Le Maroc veut mobiliser face aux défis actuels. C’est ce qui ressort de la déclaration du chef de gouvernement à l’ONU. «J’ai eu l’honneur de me voir confier par Sa Majesté la présidence de la délégation marocaine lors de la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, en présence de nombre de chefs d’Etat et de gouvernement», a affirmé Aziz Akhannouch ajoutant que «la participation de la délégation marocaine constitue une opportunité de contribuer à des échanges sur de nombreuses problématiques qui nous concernent tous, au plus fort de la crise énergétique et alimentaire, au regard des changements climatiques que connaît le monde».

Pour le chef de l’Exécutif, «c’est aussi l’occasion d’aborder des sujets au moins aussi importants, comme les enjeux liés au système éducatif, afin de faire un état des lieux des efforts déployés afin d’atteindre les Objectifs de développement durable fixés à l’horizon 2030». Tout en rappelant que le monde fait aujourd’hui face à de nombreux défis et à de grandes transformations auxquels nous sommes tous confrontés, et c’est ici que nous voyons l’importance de l’action multilatérale initiée au sein des Nations Unies, le chef de gouvernement a fait savoir qu’il existe aujourd’hui des défis communs auxquels le monde est confronté ; la crise économique actuelle est une crise mondiale, les changements climatiques impactent tous les pays sans distinction, et afin d’y faire face nous avons besoin d’une mobilisation collective.

Par ailleurs, le chef de gouvernement a mis en lumière les avancées enregistrées par le Maroc dans le domaine de l’éducation sous la conduite éclairée du Souverain. Grâce aux Hautes orientations royales, le Maroc a réalisé «un grand progrès» dans le processus de réforme et d’amélioration du système éducatif dans la perspective d’opérer une «véritable renaissance éducative», a affirmé, à New York, le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch. «Grâce aux Hautes orientations royales, le Maroc a réalisé un grand progrès dans le processus de réforme et d’amélioration du système éducatif dans la perspective d’opérer une véritable renaissance éducative, en droite ligne des ambitions de l’agenda de l’ONU 2030 pour le développement durable et des objectifs stratégiques du nouveau modèle de développement», a souligné M. Akhannouch devant la réunion de haut niveau du Sommet de l’ONU sur la transformation de l’éducation. Dans ce sens, le Maroc a mis au point une feuille de route de la réforme du système éducatif 2022-2026, sur la base de larges consultations nationales et conformément à une méthodologie participative favorisant la contribution de toutes les parties concernées par la transformation de l’éducation, notamment les enseignants, les élèves et leurs familles, a-t-il expliqué.

Le chef de gouvernement a précisé, à ce propos, que cette feuille de route s’articule autour de trois axes principaux, visant à permettre à l’étudiant de se doter des compétences de base, à améliorer le rendement de l’enseignant et ses capacités à assurer la transformation de l’éducation et à hisser le niveau de l’école par la création d’institutions éducatives modernes et ouvertes.

Cette feuille de route ambitionne aussi de réaliser trois objectifs à l’horizon de 2026 : réduire d’un tiers le taux de déperdition scolaire, augmenter de 70% le nombre d’étudiants qui acquièrent des compétences de base en améliorant l’apprentissage et les connaissances, et doubler le nombre d’élèves ayant bénéficié d’activités semi-scolaires et parallèles, a poursuivi M. Akhannouch, lors de ce sommet qui se tient en marge de la 77è Assemblée générale de l’ONU.

Le chef de gouvernement a, de même, fait remarquer que dans le but de relever ce défi et réaliser les objectifs tracés, le gouvernement tient à associer tous les intervenants, en application des principes de la bonne gouvernance, tout en déployant les efforts pour mobiliser les financements nécessaires et en explorant les approches novatrices afin de soutenir la réforme et garantir un financement durable.

Il s’agit aussi de conclure des partenariats aux niveaux bilatéral et multilatéral avec les partenaires internationaux, a-t-il indiqué.
Le chef de gouvernement a, en outre, souligné qu’en exécution de la Haute vision royale concernant la coopération Sud-Sud, le Maroc ne ménage aucun effort pour mettre en œuvre des projets prometteurs de coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation avec les pays partenaires et lancer des initiatives concrètes à l’image de l’initiative de SM le Roi Mohammed VI visant à créer «un Institut africain pour l’apprentissage tout au long de la vie».

Tout en réitérant l’appel du Maroc à une action urgente pour réaliser la transformation escomptée de l’éducation et l’initiative de financement de l’éducation, M. Akhannouch a réaffirmé l’engagement du Royaume à soutenir le partenariat mondial pour la réalisation des Objectifs du développement durable d’ici 2030, notamment dans le cadre de la commission de haut niveau concernée par l’ODD-4 relatif à l’éducation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.