BCIJ : 4 extrémistes épinglés à Sidi Zouine

BCIJ : 4 extrémistes épinglés à Sidi Zouine

La cellule terroriste s’activait dans la région de Marrakech-Safi

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a réussi, tôt mardi matin, à démanteler une cellule terroriste affiliée à l’organisation dite «Etat Islamique» (EI) composée de quatre extrémistes, âgés de 22 à 28 ans, qui s’activaient dans la commune rurale de Sidi Zouine relevant de la Région de Marrakech-Safi.
Cette opération s’inscrit dans le cadre des opérations sécuritaires visant à lutter contre les menaces terroristes et mettre en échec les plans destructeurs qui guettent la sécurité et la stabilité du Royaume en vue de porter gravement atteinte à l’ordre public, indique un communiqué du BCIJ.

Les opérations de recherche sur le terrain et le suivi technique ont permis de recueillir des renseignements précis sur le projet terroriste du chef de cette cellule qui ambitionnait de mettre en œuvre les agendas des organisations terroristes internationales pour attaquer des cibles et des sites à l’intérieur du Royaume, ajoute la même source. Cet individu planifiait de rejoindre les camps de l’organisation de l’Etat Islamique dans la région du Sahel après avoir tissé des liens avec un dirigeant au sein de cette organisation portant la nationalité d’un Etat étranger et résidant à l’étranger, qui lui a demandé de rejoindre les camps de combats relevant de «Daech» dans le but d’effectuer un entraînement sur la fabrication d’explosifs et le choix des cibles terroristes, poursuit-on de même source.


Les investigations menées ont révélé que «l’émir» de cette cellule terroriste a mis à profit ses compétences dans le domaine de la soudure pour fabriquer des armes blanches et des engins explosifs. Il a effectué des tests pour la confection et l’utilisation de ces matières explosives, avant d’acquérir des produits chimiques qui entrent dans la fabrication de ces engins dans un local commercial à Marrakech et ce dans le cadre de la préparation de son projet terroriste à l’intérieur du Royaume.
Après le parachèvement des opérations d’embrigadement et de mobilisation et l’adhésion complète à ce projet terroriste, les membres de la cellule ont décidé de passer à l’étape d’exécution des plans destructeurs ayant fixé comme cibles instantanées des établissements vitaux et des sites sécuritaires, outre l’identification de personnes à tuer à l’aide de l’arme blanche, selon le modus operandi propre au groupe terroriste Daech, ajoute le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *