970x250

Bientôt un centre judiciaire à Bir Gandouz

Bientôt un centre judiciaire  à Bir Gandouz

Il vise le rapprochement des services de justice de la population

La mise en place d’un centre judiciaire à Bir Gandouz (province d’Aousserd) s’inscrit dans le cadre du rapprochement des services de justice de la population des provinces du Sud du Royaume, conformément aux hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, a indiqué samedi le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi. L’inauguration d’un centre provisoire de juge résidant «est un premier pas vers la mise en œuvre de la décision prise par le ministère, en coordination avec le pouvoir judiciaire et la présidence du ministère public, pour construire à l’avenir un tribunal à Bir Gandouz», a déclaré à la presse M. Ouahbi.

Le ministre était accompagné du premier président de la Cour de cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui, du procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, El Hassan Daki, et du gouverneur du province d’Aousserd, Abderrahman Jouahri. L’ouverture de ce centre provisoire vise à améliorer des conditions de travail des cadres judiciaires, à fournir des services de qualité aux usagers et à accompagner les efforts de renforcement de l’infrastructure judiciaire dans la province d’Aousserd en particulier, et la région de Dakhla-Oued Eddahab en général.

M. Ouahbi et la délégation l’accompagnant se sont rendus au terrain qui va abriter le centre judiciaire de Bir Gandouz, qui sera construit sur une superficie de 6000 m2 pour un coût de 7 millions de dirhams. Cette future juridiction de proximité de deux étages comprend notamment deux salles d’audience, un espace de détention, une salle d’archives, des bureaux front office et des bureaux réservés aux responsables judiciaires, aux magistrats et aux fonctionnaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.