Blanchiment: 60% de déclarations en plus en 2019

Blanchiment: 60% de déclarations en plus en 2019
Le président de l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF), Jawhar Nfissi vient de présenter à la primature le rapport annuel de l’Unité au titre de 2019. Il en ressort que les déclarations de soupçon ont enregistré une hausse de 60% par rapport à l’année 2018.

Le rapport fait également état d’une la tendance haussière au niveau des indices d’activité, notamment en ce qui concerne les auto-déclarations émanant des partenaires nationaux de l’Unité dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l’article 22 de la loi n°05-43, en plus du développement remarquable en termes d’échange d’informations avec ses homologues dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
Il en ressort également que l’année 2019 a été marquée par l’adoption, au mois d’avril, du premier rapport d’évaluation nationale des risques et du rapport d’évaluation mutuelle sur le Maroc par le groupe d’action de la région MENA, de même que l’année a été riche en réalisations.
Au niveau national, souligne le rapport, l’année 2019 a été caractérisée par la réhabilitation du système juridique de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à travers l’approbation par le gouvernement du projet de loi n°12-18 modifiant et complétant la loi n°05-43, ainsi que par l’élaboration d’un ensemble de textes réglementaires par les autorités chargées de l’application des lois et les autorités de surveillance et de contrôle, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du rapport d’évaluation mutuelle du Royaume du Maroc.
Au niveau international, l’UTRF a poursuivi en 2019 l’échange des expertises, des informations, des visites et des expériences avec ses homologues des pays frères et amis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *