Actualité

BMCE se repositionne dans Méditélécom

Après avoir, opéré le lancement d’un emprunt subordonné de 500 millions de DH, la groupe BMCE dément catégoriquement la volonté qu’on lui a prêtée de se désengager de l’opérateur télécoms, Méditélécom. Un replacement au sein du groupe s’est récemment opéré. Les 20% détenus dans le second opérateur ont été redéployées au sein des filiales Finances.com. Les assurances ont assurément hérité de la plus grande part. De toute manière, l’actionnaire est tenu par un droit de préemption au profit des autres actionnaires. De ce fait, il ne pouvait se désengager de sa part qu’au profit de ses partenaires. Au cours de l’exercice 1999, le Groupe BMCE a acquis 20% du capital de Méditélécom en partenariat avec Telefonica et Portugal Telecom ainsi que d’autres investisseurs institutionnels marocains. Cet investissement représentait le premier jalon de l’engagement de la Banque dans les nouvelles technologies, qui devrait permettre une plus grande convergence des services bancaires et financiers de la Banque avec les Télécommunications et, grâce au développement des synergies intra-Groupe, favoriser l’utilisation d’une technologie d’avenir comme moyen de les diversifier et de les moderniser. Le replacement effectué est essentiellement animé par la volonté «d’alléger le portefeuille du groupe». Déjà, la BMCE Bank s’est illustrée, une fois encore, en tant que banque marocaine à la pointe de l’innovation financière, initiant une opération inédite au Maroc. L’émission obligataire avait pour objectif principal de conforter la structure financière de la banque dans la gestion de ses ratios prudentiels et plus précisément le coefficient minimum de solvabilité des établissements de crédit. Les fonds correspondant à la dernière émission de titres subordonnés en capital seront classés parmi les fonds propres complémentaires de l’établissement. Auparavant, et dans le cadre de la stratégie de faire de BMCE Bank une banque des Réseaux de distribution pour l’ensemble des produits du Groupe, la Banque a procédé, au cours du 1er semestre 1999, à une prise de participation dans le domaine des assurances, aux côtés de la Royale Marocaine d’Assurances (RMA), de la Commerzbank et de l’Union Bancaire Privée, dans le capital des compagnies Al Wataniya et l’Alliance Africaine (respectivement 67 % et 85 %). Cette opération a abouti à l’émergence du premier pôle de Bancassurance du pays, avec près de 25 % de parts de marché.

Articles similaires

ActualitéUne

Maintenance des moteurs de l’avion: Royal Air Maroc et Safran renforcent leur partenariat

A l’occasion des 25 ans de sa création, Safran Aircraft Engine Services...

ActualitéUne

Le Chef du gouvernement reçoit le directeur général de la FAO

Le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch a reçu, jeudi 18 avril...

ActualitéUne

Le gouvernement oeuvre à doubler le nombre d’ovins importés pour l’Aid al-Adha, rassure M.Baitas

Le gouvernement œuvre à doubler le nombre d’ovins destinés à l’abattage à...