Boujdour : Le taux d’avancement du projet d’aménagement hydro-agricole de Jrifia a atteint 95%

Boujdour : Le taux d’avancement du projet d’aménagement hydro-agricole de Jrifia a atteint 95%

Le taux d’avancement des travaux de la première tranche du projet structurant d’aménagement hydroagricole dans la commune de Jrifia (province de Boujdour) a atteint 95%, a indiqué le directeur régional de l’Agriculture à Laâyoune-Sakia El Hamra, Abderrahmane El Omari.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Omari a ajouté que la première tranche (250 hectares) de ce grand projet, qui s’inscrit dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte à Laâyoune, a atteint sa phase finale et est entré dans l’étape de préparation des appels d’offres au profit des investisseurs aux niveaux local et national. Il a souligné que les travaux de forage, de construction de la station de pompage, des canaux d’irrigation et des ouvrages de stockage et de traitement des eaux, ont été achevés, tandis que les travaux d’équipement des fermes en outils d’irrigation ont atteint environ 75%.

Selon ce responsable, le projet d’aménagement du périmètre irrigué de Jrifia, qui s’étend sur une superficie de 1.000 hectares, a nécessité un investissement de 465 millions de dirhams, dont 270 millions de dirhams pour l’aménagement hydro-agricole, notant que ce projet vise principalement à valoriser l’eau d’irrigation, à créer de nouvelles opportunités d’emploi lors de la transformation et l’exploitation du périmètre irrigué et à augmenter les revenus des agriculteurs. Ce projet, qui prend en compte les conditions du développement durable, concerne l’introduction d’une nouvelle série de produits au niveau de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, dont la production maraîchère et les cultures fourragères au profit des éleveurs.

Il s’agit d’un projet ambitieux et moderne qui contribuera sans aucun doute à renforcer les efforts déployés pour améliorer le secteur agricole dans les provinces du sud du Royaume, où il est prévu d’améliorer la productivité en augmentant la production de lait de 1750 tonnes, de viande rouge de 600 tonnes et de légumes de 50 000 tonnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *