970x250

Bourita co-préside à New York le lancement officiel de «Pledge to Predictable Payments»

Bourita co-préside à New York  le lancement officiel de «Pledge  to Predictable Payments»

Le Maroc parmi les premiers États membres à rejoindre cette initiative

Le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a co-présidé, à New York, avec son homologue danois, Jeppe Kofod, le lancement officiel de l’initiative «Pledge to Predictable Payments».

Intervenant lors d’une réunion organisée mercredi à cette occasion, M. Bourita a souligné que cette initiative incarne un multilatéralisme axé sur l’action, qui demeure nécessaire pour remédier à la crise multidimensionnelle mondiale actuelle.

«Conformément à son engagement de longue date en faveur du multilatéralisme et du rôle de l’ONU, le Maroc, sous la Haute vision de SM le Roi Mohammed VI, a été parmi les premiers États membres à rejoindre cette initiative», a rappelé le ministre.

Le multilatéralisme traverse sa crise la plus importante depuis la création de l’ONU, car les divisions idéologiques et une focalisation étroite sur les intérêts nationaux menacent l’esprit même sur lequel l’Organisation des Nations Unies a été fondée il y a plus de sept décennies, a poursuivi M. Bourita.

Du point de vue du Maroc, rétablir la confiance dans le multilatéralisme et les Nations Unies exige que l’accent soit mis sur des mesures pratiques pour renforcer ses institutions, pour rendre son action non seulement plus efficace, mais aussi pour répondre aux besoins des populations, a-t-il affirmé, notant que «le multilatéralisme n’est pas un luxe, mais une nécessité». «Des ressources financières solides et prévisibles sont les conditions de base pour construire un multilatéralisme axé sur l’action auquel nous aspirons», a relevé le ministre.

Le paiement régulier des contributions au budget ordinaire de l’ONU est une condition sine qua non pour le bon fonctionnement des différentes agences des Nations Unies, à la lumière des défis auxquels fait face l’ONU, liés notamment au changement climatique, à la sécurité alimentaire, à la sécurité énergétique et à la réduction de la pauvreté, a ajouté M. Bourita.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.