Boycotté pour la 2ème fois, Benkirane fustige ses opposants

Boycotté pour la 2ème fois, Benkirane fustige ses opposants

C’est devant un Parlement boycotté par l’opposition pour la deuxième fois consécutive que Abdelilah Benkirane s’est livré, mercredi 26 juin, à son exercice mensuel consacré à la politique générale du gouvernement.

Lors de cette séance ayant pour thème «L’administration marocaine et les défis de servir le citoyen et l’entreprise», le chef de gouvernement n’a pas pu s’empêcher d’adresser un message à ses opposants, ces fameux «crocodiles et démons». «Ce gouvernement travaille, il est venu pour cela et n’a pas d’autre but philosophique. Bien sûr il est importuné, il est boycotté, plusieurs fois même et de la part de diverses «créatures».

Mais cela ne nous fera pas reculer, parce qu’on a une responsabilité qu’on doit assumer, et dont on doit rendre compte à la nation», a martelé M. Benkirane, applaudi chaleureusement par le groupe parlementaire PJD.  Par ailleurs, entrant dans le vif du sujet de la séance, M. Benkirane a affirmé que la réforme de l’administration est tributaire de trois facteurs, à savoir le changement de la mentalité des fonctionnaires, l’adhésion positive des citoyens et la mise en place des mécanismes nécessaires pour réprimer les abus.  M. Benkirane a estimé que la situation actuelle de l’économie internationale et la course effrénée entre les pays afin d’améliorer leur compétitivité et leur attraction, ainsi que les revendications persistantes des citoyens, sont autant de facteurs plaidant pour l’adaptation de l’administration à la nouvelle réalité.
Les efforts déployés par les responsables, les hommes politiques, les administrateurs et les fonctionnaires doivent s’orienter vers la consécration d’une administration moderne et efficace, a-t-il estimé. Exposant les réalisations du gouvernement en matière de mise à niveau de l’administration et les mesures et projets en cours de réalisation, M. Benkirane a fait observer que l’Exécutif planche sur plusieurs démarches visant la consécration des principes de bonne gouvernance, notamment à travers l’élaboration du projet de loi relatif au droit à l’accès à l’information et d’une stratégie nationale intégrée en matière de lutte contre la corruption, soulignant que cette stratégie fera l’objet d’un dialogue national avant son adoption.

Il a aussi souligné que le gouvernement est en train d’élaborer le projet de la charte nationale de décentralisation qui, basée sur une approche territoriale, vise la consolidation de la gouvernance territoriale, le développement des services administratifs et l’accompagnement de la régionalisation avancée.

Concernant la simplification des procédures, M. Benkirane a indiqué que le gouvernement a adopté un programme qui porte sur la simplification de 100 procédures administratives les plus utilisées, dont 70 concernent les citoyens et 30 les entreprises. Dans le domaine de l’urbanisme, M. Benkirane a fait remarquer qu’il a été procédé à la simplification des procédures relatives à l’octroi des autorisations de construire, la création de lotissements et de résidences immobilières et la délivrance de permis d’habitat, soulignant la publication d’un décret qui stipule la mise en place d’un guichet unique au niveau des collectivités, dont le nombre d’habitants dépasse 50.000 personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *