Casablanca : Ça bouge chez la police

Casablanca : Ça bouge chez la police

Un mouvement a eu lieu à la fin de la semaine dernière au sein du corps de la police dans la capitale économique, Casablanca, apprend-on d’une source policière. À ce propos, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a mis à la tête du district de Ben Msik-Sidi Othmane Abdellah Louardi, qui était commissaire central au district Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ.

Ce dernier était déjà à la tête de ce même district avant d’être désigné chef d’un arrondissement de police à Settat et son retour à Casablanca.

Au district de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ, la DGSN a nommé le jeune commissaire, Mustapha Mchichou, qui était chef du district de Moulay Rachid. Il était également chef d’un arrondissement de police à Casa-Anfa, puis commissaire central à la sûreté de Taroudant.

Par ailleurs, le commissaire Abdelghani Akida qui était à la tête du district de Sidi Bennour a été nommé commissaire central au district de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ. Le commissaire Fakid qui était chef du district de police de Médiouna a été nommé à la tête du district de Moulay Rachid.

Ce mouvement qui a été considéré par une source policière comme «routinier» n’a pour objectif que «de renforcer les rangs de la police avec du nouveau sang». D’autres mouvements auront lieu, bientôt, dans d’autres services de police à Casablanca ainsi que dans les arrondissements de police.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *