Chefchaouen : Plus de 10 millions de dirhams pour un village des artisans

Chefchaouen : Plus de 10 millions de dirhams pour un village des artisans

Chefchaouen veut renforcer ses infrastructures socio-économiques à la hauteur des attentes de sa population. C’est dans ce contexte que la perle bleue sera dotée d’un nouveau village des artisans pour une enveloppe budgétaire globale de 10,5 millions de dirhams. Ce projet est le fruit d’une convention dont les dispositions viennent d’être approuvées par le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, lors de sa session ordinaire pour le mois de juillet. Il vise à contribuer à créer des conditions plus favorables pour les professionnels dans l’exercice de leurs activités. Le projet de cette convention – qui lie le Conseil régional à l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces du Nord (APDN) et d’autres partenaires concernés – a été approuvé lors de la première réunion de cette session ordinaire.

Sur le coût budgétaire global du futur village des artisans (10,5 millions de dirhams), le Conseil régional s’engage à contribuer avec 7 millions de dirhams. La réalisation de ce projet sera, conformément aux dispositions de la même convention, assurée par l’APDN. Il prévoit la mise en place des ateliers et des locaux selon les normes en vigueur et bien adaptées pour le métier d’artisan et l’exposition de ses articles. Elle permettra ainsi d’organiser et de développer le secteur, qui constitue une source de revenus pour quelque 12.000 artisans répartis entre Chefchaouen et les autres communes rurales de la province.
Notons que l’ordre du jour de la première réunion de cette session ordinaire a comporté l’étude et l’approbation d’autres projets de conventions, dont celui relatif à la réhabilitation des célèbres arènes de Tanger, plus connues des Tangérois par «Plaza de Toros», pour une enveloppe budgétaire globale de 50 millions de dirhams. Le conseil régional y contribue avec quelque 15 millions de dirhams. Il s’engage ainsi à livrer ce projet au cours de l’année 2021.

Selon les données communiquées lors de cette assemblée, ce projet vise à sauver ce monument (avec ses 10.000 places), qui a vu jouer les plus célèbres toreros de leur époque. Il permet ainsi de préserver une partie de la mémoire de la ville, tout en contribuant à améliorer son attractivité touristique.
Cette première réunion a également été marquée par l’approbation d’une autre convention visant à soutenir les très petites entreprises (TPE) dans la région. Ce projet sera mené par le CRT-TTA en coordination avec les autorités locales et les autres intervenants concernés.
Il permet aux porteurs de projets de bénéficier de l’encadrement et l’accompagnement dans la mise en place ou le développement de leurs TPE respectives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *