Chefchaouen : Trois nouveaux circuits pour promouvoir le tourisme en montagne

Chefchaouen : Trois nouveaux circuits  pour promouvoir le tourisme en montagne

Ils faciliteront l’accès à de multiples sites naturels et historiques encore méconnus des visiteurs

Contribuer au renforcement en produits de tourisme durable par la mise en valeur des sites naturels et historiques dans la province de Chefchaouen. Tel est l’un des principaux objectifs de la création de trois nouveaux circuits touristiques, au grand bonheur des amateurs de nature et de randonnées en montagne au niveau de la commune rurale Bab Berred
relevant de cette province. Ces trois nouveaux circuits touristiques s’inscrivent dans le cadre du programme «Maison des initiatives économiques et la réinsertion», qui est mené par l’Association de soutien au programme de réadaptation à base communautaire (RBC) avec le soutien de l’Union européenne et en partenariat avec British Council et l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID). «La création de ces trois circuits va contribuer à mettre en valeur les potentialités touristiques dont regorge l’arrière-pays de Chefchaouen. Ils invitent les visiteurs à travers les panneaux placés à cette occasion à découvrir des sites montagneux riches en ressources naturelles et en beaux paysages permettant de diversifier l’offre de produits sur l’ensemble de son territoire provincial», fait savoir Abdallah Eljout, directeur de ce projet, avant d’ajouter que l’engouement des visiteurs ces deux dernières années pour les randonnées en montagne a permis à la province de miser sur «le tourisme rural et de montagne comme étant un levier de développement local».

Parmi ces trois nouveaux circuits touristiques, figure celui reliant Jbel Afachtal au village Anasser sur quelque 7 km. Il vient d’être lancé grâce à l’implication des représentants de la société civile et avec le soutien des bénéficiaires de la formation des accompagnateurs du tourisme de montagne dans le cadre du projet «Maison des initiatives économiques et la réinsertion». Ils permettant aux visiteurs de faire découvrir de beaux paysages, composés entre autres de vieux cèdres et du sapin à 1.884 m d’altitude. «Ce nouveau circuit touristique constitue une étape importante pour faire connaître la région et ses points panoramiques et de diffuser une image positive en faveur de la promotion du tourisme de montagne.

C’est une option économique qui s’impose», dit Ahmed Elkorti, acteur associatif, faisant remarquer que «nous devons faire imposer le respect de ce genre de sites grâce à notre persévérance et un travail assidu et de plaidoyer».
Il y a lieu de citer que les initiateurs de ce projet ambitionnent de faciliter l’accès à d’autres sites naturels et historiques encore méconnus des visiteurs à travers la mise en service prochainement de deux nouveaux circuits touristiques : Afachtal-Tizirane sur 13 km (Rifcom) et Afachtal-Akchour sur 40 km. Ce qui «permet de rompre l’isolement dont souffre la région traversée par Rifcom. Elle va profiter de la renommée d’Akchour comme lieu de prédilection de visiteurs pour pouvoir mieux se faire connaître et aider à la préservation de leurs sites naturels et historiques», a souligné Amine Boughalad, militant écologique.

En plus de la formation de plus d’une vingtaine d’accompagnateurs de montagne, ce programme prévoit la création de quatre gîtes à travers l’hébergement chez l’habitant afin de contribuer au développement d’autres formes de tourisme alternatives telles que l’écotourisme, le tourisme de montagne ou le tourisme durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *