970x250

Chose locale : Le conseil communal d’Agadir passe à la vitesse supérieure

Chose locale : Le conseil communal d’Agadir passe  à la vitesse supérieure

Les membres du conseil ont donné leur aval au président pour rembourser par anticipation et en totalité le capital restant à verser relatif aux emprunts antérieurs contractés auprès du Fonds d’équipement communal.

Le conseil communal d’Agadir a tenu vendredi dernier une session extraordinaire marquée par l’approbation de 11 points relatifs à la gestion de la chose locale en vue d’améliorer la qualité des prestations fournies aux citoyens.

L’ordre du jour de cette session tenue au complexe culturel Kheireddine et présidée par Mustapha Bouderka, premier vice-président du conseil communal d’Agadir, comprenait 11 points relatifs à l’étude et à l’approbation d’un ensemble de décisions et amendements de certaines conventions de partenariat, ainsi que le transfert de certains crédits.
Dans ce cadre, les membres du conseil ont donné leur aval au président pour rembourser par anticipation et en totalité le capital restant à verser relatif aux emprunts antérieurs contractés auprès du Fonds d’équipement communal, qui a été fixé à 416 millions de dirhams. Et également pour affecter les revenus des titres de créance autorisés par le conseil lors de sa session ordinaire tenue le 4 février 2022, afin de financer les obligations de la commune prises dans le cadre du Programme de développement urbain d’Agadir.

Les travaux de cette session ont également porté sur l’adoption du transfert de certains crédits des budgets de gestion et d’équipement pour couvrir les charges liées à la propreté de la ville, et la contribution de la commune à l’accord de la politique de la ville.
Le cinquième point discuté par le conseil a été lié à l’étude et à l’approbation du projet d’amendement de la convention de partenariat pour l’aménagement et l’équipement de la Maison des arts d’Agadir, et ce après la décision prise par le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication et qui va verser 40 millions de dirhams pour couvrir les dépenses d’équipement technique de cette nouvelle infrastructure artistique d’Agadir.

Les membres du conseil ont par l’occasion validé l’adhésion de la commune d’Agadir au projet «Label de la commune citoyenne» lancé par l’Association marocaine des présidents des Conseils communaux, et ce dans le cadre de la promotion d’un développement local durable basé sur les principes de la démocratie participative.
A cela s’ajoute l’amendement de la convention relative à la construction et l’équipement d’un refuge d’accueil, de stérilisation et de vaccination des chiens et chats errants au niveau du Grand Agadir, et qui nécessitera un investissement total de 26 millions DH, sera débloqué par le ministère de l’intérieur et les communes riveraines. L’objectif consiste à maîtriser puis réduire la prolifération des canidés, dont les meutes suscitent l’ire des habitants.
Le conseil a également procédé à la dissolution de l’établissement de coopération intercommunale du Grand Agadir dont les compétences en matière de transport ont été dévolues au Groupement de collectivités territoriales du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements, alors que celles relatives à la gestion des déchets ménagers ont été attribuées au Groupement des collectivités territoriales du Grand Agadir pour l’environnement et le développement durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *