ActualitéSpécialUne

«Connexion haut débit» entre le Royaume et l’Afrique de l’Ouest

© D.R

Grâce à son infrastructure robuste, Maroc Telecom a stabilisé la connectivité de la région, et ce suite aux incidents sur les câbles sous-marins de fibre optique en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Le dysfonctionnement des services Internet en Afrique de l’Ouest a permis de mettre en exergue le rôle majeur que joue Maroc Telecom dans le continent. En effet, l’opérateur télécoms a été d’un grand soutien aux pays touchés par cette panne majeure ayant engendré des perturbations d’accès à Internet dans un bon nombre de pays. Afin de satisfaire les besoins des opérateurs de la région, touchés par ces incidents, les équipes de Moov Africa et celles du Groupe Maroc Telecom se sont mobilisées pour la mise en place de nouvelles capacités au niveau du câble sous-marin West Africa et celles des PoP (points d’accès) Internet de Maroc Telecom au Maroc. Ceci a permis à plusieurs concurrents de rester connectés. Grâce à son infrastructure robuste, Maroc Telecom a, ainsi, stabilisé la connectivité de la région, et ce suite aux incidents sur les câbles sous-marins de fibre optique en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale. Son câble sous-marin West Africa se veut une nouvelle preuve de la résilience du réseau du Groupe Maroc Telecom et de l’indépendance de l’Afrique par la connectivité Internet. Rappelons que seuls les opérateurs de Moov Africa, filiale du Groupe Maroc Telecom, ont été épargnés par cette panne de grande ampleur. En effet, les clients de Moov Africa Côte d’Ivoire sont connectés à Internet via le câble sous-marin West Africa du Groupe Maroc Telecom qui relie l’Afrique de l’Ouest à l’Europe via le Maroc à travers 8 points d’atterrissement.
D’une longueur de 9.400 km, d’une capacité allant de 20 à 60 Tbps, ce câble longe la côté West africaine depuis le Gabon jusqu’au Maroc, avec un prolongement vers le Portugal avec 8 points d’atterrissement répartis sur 7 pays. A noter que Maroc Telecom a vu son chiffre d’affaires à l’international s’accroître de 6,6%, soit un total de 18,38 milliards de dirhams. Cette progression intervient sous l’effet combiné de la croissance de la Data Mobile (+22,6% à change constant), de l’Internet fixe (+11,3% à change constant) et du Mobile Money (+5% à change constant).
«Hors baisse des terminaisons d’appel, les revenus des filiales progressent de 3,8% à taux de change constant», commente l’opérateur. Pour ce qui est du résultat net ajusté part du groupe (RNPG), Maroc Telecom relève dans ce sens une hausse de 6,4% (+5,7% à taux de change constant) pour atteindre les 6,19 milliards de dirhams à fin 2023. Le résultat opérationnel (EBITA – earnings before interest, tax and amortization) ajusté consolidé a, quant à lui, atteint 12,22 milliards de dirhams, en progression de 6,6% (+5,5% à taux de change constant). A cet égard, le taux de marge d’EBITA ajusté s’est établi à 33,2% (+1,3 pt à taux de change constant sur un an). S’agissant du résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA – earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization) ajusté consolidé, il s’est amélioré de 4,7% à plus de 19,36 milliards de dirhams (+3,5% à taux de change constant). Une hausse portée par la croissance du chiffre d’affaires consolidé et la gestion efficiente des coûts opérationnels. «Le taux de marge d’EBITDA ajusté s’est apprécié de 0,9 pt (+1,0 pt à change constant), grâce à la hausse du chiffre d’affaires et à une gestion rigoureuse des coûts», apprend-on de Maroc Telecom.
Il est à noter que 21,3% du chiffre d’affaires réalisé à fin 2023 est constitué d’investissements hors fréquences et licences, soit en ligne avec les objectifs du Groupe. Il ressort par ailleurs que le flux net de trésorerie opérationnels (CFFO) a affiché un repli de 10,6% à change constant, pour atteindre 10,21 milliards de dirhams, tandis que la dette nette consolidée du Groupe représente 0,8 fois l’EBITDA annuel du Groupe. A fin 2023, Maroc Telecom a vu son parc croitre de 0,7% pour atteindre les 76 millions de clients. Cette progression est tirée par la base clients au Maroc (+1%) et dans les filiales (+0,6%). Au niveau national, le parc Mobile compte 19,8 millions de clients, en hausse de 2,7% sur un an, grâce à la hausse combinée du postpayé (+3,4%) et du prépayé (+2,6%). Quant au parc Fixe, l’opérateur recense 1,8 million de lignes à fin décembre 2023, en retrait de 7,8%. Le parc Haut débit compte, pour sa part, près de 1,6 million d’abonnés, avec un parc FTTH en forte croissance (+41%).
A l’international, le parc Mobile a atteint 52.233.000 clients, répartis sur le Burkina Faso (11.563.000), la Côte d’Ivoire (10.260.000), le Mali (8.351.000), le Tchad (6.201.000), le Bénin (5.747.000), le Niger (3.238.000), le Togo (2.862.000), la Mauritanie (2.242.000), le Gabon (1.516.000) et le Centrafrique (253.000). Le parc Fixe s’est, pour sa part, chiffré à 391.000 abonnés, répartis sur le Mali (233.000), le Burkina Faso (75.000), le Gabon (55.000) et la Mauritanie (29.000), tandis que le parc Haut débit fixe s’est situé à 203.000 clientsô.

Articles similaires

ActualitéUne

INDH: un 19ème anniversaire sous le signe de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’importance vitale des 1000 premiers jours de la vie d’un enfant

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) célèbre, samedi, le 19ème anniversaire...

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

EconomieUne

Écotourisme : Trois sites bientôt aménagés à Ifrane

Le Maroc compte plusieurs zones forestières et a conçu une stratégie (Forêts...

ActualitéUne

L’ambassadeur Amrani rencontre Ajay Banga: ferme volonté de renforcer la coopération entre la Banque mondiale et le Maroc

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à...