Coopération sino-africaine : Le message fort du ministre Wang Yi

Coopération sino-africaine : Le message fort du ministre Wang Yi

Les relations entre la Chine et l’Afrique se sont nettement renforcées ces dernières années sur tous les plans.

Pékin est aujourd’hui le premier partenaire commercial du continent africain, ce qui traduit la volonté de la Chine de soutenir le développement de l’Afrique dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.
Ainsi, à l’occasion du 20ème anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), le 12 novembre 2020 à Pékin, Wang Yi, conseiller d’État et ministre des affaires étrangères de la République Populaire de Chine, a délivré un message très particulier et plein d’espoir.

«Il y a 20 ans, peu après l’adoption de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies, les dirigeants chinois et africains se sont réunis à Beijing pour la première conférence du FCSA, ouvrant une nouvelle page dans les relations sino-africaines. Après 20 ans de développement, le Forum, en phase avec la tendance générale à la paix, au développement et à la coopération, est devenu un étendard de la coopération avec l’Afrique et un bel exemple du multilatéralisme et de la coopération gagnant-gagnant», a-t-il souligné dans son allocution.

Il a fait remarquer que la Chine et l’Afrique ont poursuivi les liens d’amitié profonde tissés dans la lutte pour la libération nationale et se sont prêté mutuellement un ferme soutien sur les questions touchant aux intérêts vitaux et préoccupations majeures de part et d’autre. «Nous avons levé haut l’étendard du multilatéralisme, de la justice et de l’équité.

Ensemble, nous avons renforcé la place et l’influence des pays en développement dans le monde et préservé les intérêts globaux des pays en développement», a déclaré Wang Yi. Force est de noter qu’en 2019, le commerce sino-africain s’est établi à 208,7 milliards de dollars américains et le stock des investissements directs chinois en Afrique a atteint 49,1 milliards de dollars américains, respectivement 20 fois et 100 fois plus important qu’il y a 20 ans. La Chine a fourni au total environ 120.000 bourses gouvernementales aux pays africains et créé 61 Instituts Confucius et 44 Classes Confucius en partenariat avec 46 pays africains.

De même, Pékin a envoyé dans 48 pays africains 21.000 professionnels de santé qui ont prodigué des soins à environ 220 millions de personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *